Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cellulites orbitaires et péri-orbitaires de l’enfant. Profil épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif - 14/09/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.05.008 
A. Daoudi a, S. Ajdakar b, , N. Rada a, G. Draiss a, I. Hajji b, M. Bouskraoui a
a Service de pédiatrie A, hôpital Mère–Enfant, CHU Mohamed VI, avenue Ibn Sina Ammerchich, BP 2360, 40000 Marrakech, Maroc 
b Service d’ophtalmologie, hôpital Arrazi, CHU Mohamed VI, avenue Ibn Sina Ammerchich, BP 2360, 40000 Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les cellulites orbitaires de l’enfant sont rares mais potentiellement grave. Le but de ce travail est d’analyser le profil épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif des cellulites orbitaires et péri-orbitaires de l’enfant, afin de proposer un protocole de prise en charge adapté à notre contexte. C’est une étude rétrospective entre 2008–2014, portant sur 28 cas hospitalisés au service de pédiatrie A du CHU Mohammed VI, Marrakech. Dans 85 % des cas, il s’agissait d’une cellulite pré-septale et dans 15 % d’une cellulite rétro-septale. L’âge variait de 6 mois à 14ans avec une moyenne de 3ans et une prédominance féminine (58 %). La porte d’entrée la plus retrouvée était sinusienne. La fièvre était présente chez 19 patients (68 %). L’œdème palpébral était constant. Une exophtalmie et un chémosis étaient notés chez 2 malades, et un ptosis chez un malade. Les examens bactériologiques avaient permis l’isolement d’un germe dans 6 cas. La TDM orbitaire réalisée dans 57 % des cas avait montré une cellulite pré-septale dans 12 cas, une cellulite orbitaire dans un seul cas, un abcès sous périosté dans 2 cas et un abcès orbitaire dans un cas. Le traitement était médical à base de ceftriaxone, métronidazole±aminoside, ou d’amoxicilline protégée. Un seul malade avait bénéficié, en plus, d’un traitement chirurgical. L’évolution était favorable chez tous nos malades. Les cellulites orbitaires de l’enfant sont fréquemment pré-septales et l’amoxicilline associée à l’acide clavulanique pourrait être un bon choix pour le traitement empirique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Orbital cellulitis in children is a rare but potentially serious condition. The goal of this study is to analyze the epidemiological, clinical, therapeutic aspects and typical course of orbital and periorbital cellulitis in children, so as to propose a clinical management protocol adapted to our context. During the retrospective study period (2008–2014), 28 cases were hospitalized in the pediatric department at the Mohammed VI university medical center in Marrakech. Eighty-five percent of the cases were diagnosed as preseptal cellulitis, and 15% as retroseptal cellulitis. The age of the patients ranged from 6 months to 14 years with a mean age of 3 years. We report a female predominance with a prevalence of 58%. In our study, the most common cause is extension of infection from sinusitis. Clinically, fever was present in 19 patients (68%), eyelid edema was universal, proptosis and chemosis were noted in 2 cases, and ptosis in one patient. Bacteriological testing identified micro-organisms in 6 cases. Orbital computed tomography performed in 57% of the cases showed preseptal cellulitis in 12 cases, orbital cellulitis in one case, a subperiosteal abscess in 2 cases, and orbital abscess in one case. Medical treatment was based on amoxicillin–clavulanic acid or the combination of ceftriaxone, metronidazole±aminoglycoside. However, surgical drainage was necessary in 1 case. The outcome of all cases was favorable. Orbital cellulitis in children is usually preseptal, and amoxicillin–clavulanic acid is considered to be the standard empiric treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cellulite, Orbitaire, Péri-orbitaire, Sinusites, Enfant

Keywords : Orbital, Cellulitis, Periorbital, Child, Sinusitis


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 7

P. 609-614 - septembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neuropathies optiques post-traumatiques : à propos de 8 cas et revue de la littérature
  • A. Le Guern, C. Marks-Delesalle, L. Borry, J. Chekroun, C. Ciocanea, C. Gruchala, L. Gogneaux, A. Lossouarn, J.M. Mery, L. Nielloud, V. Vasseur, S. Defoort-Dhelemmes
| Article suivant Article suivant
  • Relationships between macular pigment optical density and lacquer cracks in high myopia
  • L. Benoudis, P. Ingrand, J. Jeau, O. Lichtwitz, M. Boissonnot, N. Leveziel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.