Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Low vitamin D3 and high anti-Müllerian hormone serum levels in the polycystic ovary syndrome (PCOS): Is there a link? - 30/09/16

Doi : 10.1016/j.ando.2016.02.001 
Hélène Cappy a, Paolo Giacobini b, Pascal Pigny c, Aude Bruyneel a, Maryse Leroy-Billiard a, Didier Dewailly a, Sophie Catteau-Jonard a, b,
a Departments of Endocrine Gynaecology and Reproductive Medicine, Hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU de Lille, Faculty of Medicine, Université de Lille II, 59037 Lille, France 
b Inserm U1172 Team 2, JPARC, Université de Lille II, 59045 Lille, France 
c Laboratory of Biochemistry and Hormonology, Biology Center, CHRU de Lille, 59037 Lille, France 

Corresponding author at: Departments of Endocrine Gynaecology and Reproductive Medicine, Hôpital Jeanne-de-Flandre, CHRU de Lille, Faculty of Medicine, Université de Lille II, 59037 Lille, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Objectives

Low vitamin D serum level has been reported in women with polycystic ovary syndrome (PCOS) compared to controls. A few in vitro studies showed that the bioactive form of vitamin D is able to modulate the expression of the anti-Müllerian hormone (AMH) gene. However, in vivo studies failed to demonstrate clearly whether low vitamin D3 serum level is involved in the AMH excess of PCOS. This prospective study evaluates serum vitamin D3 and AMH levels in women with PCOS and in controls, before and after vitamin D supplementation.

Materials and methods

Among vitamin D deficient patients, 23 patients with PCOS were compared to 27 women with normal ovarian reserve (NOR). The vitamin D deficient patients received a vitamin D supplementation according to the depth of their insufficiency. For the 23 patients with PCOS and the 27 controls, serum AMH assay and serum calciotropic hormone assays [25-hydroxyvitamin D (25[OH]D), 1,25 dihydroxyvitamin D (1,25[OH]2D) and parathyroid hormone (PTH)] were performed before and after supplementation.

Results

Serum 25(OH)D levels before treatment were statistically lower in PCOS women than in NOR patients (P<0.05), even after adjustment for BMI, age and AMH level, but not after adjustment for waist circumference measurement. No difference in the serum AMH levels before and after treatment was observed neither in PCOS patients nor in NOR patients. In both groups, 25(OH)D serum levels were not related to serum AMH levels, serum 1,25(OH)2D and serum PTH levels, before and after treatment.

Conclusion

We found no evidence that serum calciotropic hormones are linked to circulating AMH levels, particularly in PCOS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Des taux bas de vitamine D ont été rapportés chez les femmes présentant un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Des études in vitro ont montré que la forme bioactive de la vitamine D est capable de moduler l’expression du gène de l’hormone anti-Müllérienne (AMH). Cependant, les études in vivo n’ont pas réussi à démontrer clairement si les taux de vitamine D3 sont impliqués dans l’excès d’AMH existant dans le SOPK. Cette étude prospective évalue les taux sériques de vitamine D3 et d’AMH chez des femmes présentant un SOPK et chez des témoins, avant et après supplémentation en vitamine D.

Matériels et méthodes

Parmi les patientes présentant un déficit en vitamine D, 23 patientes ayant un SOPK ont été comparées à 27 patientes avec une réserve ovarienne normale. Les patientes carencées en vitamine D ont reçu une supplémentation en vitamine D selon la profondeur de leur déficit. Pour les 23 patientes avec SOPK et les 27 patientes témoins, le dosage des taux sériques d’AMH et des hormones calciotropiques (25-hydroxyvitamin D3 D [25(OH)D], 1-25-hydroxyvitamine D3 [1,25(OH)2D] et parathormone [PTH]) a été réalisé avant et après supplémentation.

Résultats

Les taux sériques de 25(OH)D avant traitement étaient statistiquement plus bas chez les femmes SOPK en comparaison aux femmes avec réserve ovarienne normale (p<0,05), même après ajustement sur l’IMC, l’âge ou le taux d’AMH, mais pas après ajustement sur la mesure du tour de taille. Aucune différence dans les taux d’AMH avant et après supplémentation n’a été observée, ni chez les patientes SOPK ni chez les patientes avec réserve ovarienne normale. Dans les 2 groupes, les taux de vitamine D sériques n’étaient pas corrélés aux taux d’AMH, de 1,25(OH)2D ou de PTH sériques, avant et après traitement.

Conclusion

Nous n’avons pas mis en évidence que les taux d’hormones calciotropiques sériques sont liées aux taux circulants d’AMH, particulièrement chez les patientes SOPK.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Anti-Müllerian Hormone, Vitamin D, Polycystic ovaries, Infertility, Waist circumference

Mots clés : Hormone anti-Müllérienne, Vitamine D, Ovaires polykystiques, Infertilité, Tour de taille


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 5

P. 593-599 - octobre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Serum fibroblast growth factor 21 concentrations in type 2 diabetic retinopathy patients
  • Alireza Esteghamati, Alireza Momeni, Ali Abdollahi, Amirhossein Khandan, Mohsen Afarideh, Sina Noshad, Manouchehr Nakhjavani
| Article suivant Article suivant
  • Hyperparathyroidism in octogenarians: A plea for ambulatory minimally invasive surgery under local anesthesia
  • Stéphanie Li Sun Fui, Philippe Bonnichon, Nicolas Bonni, Thierry Delbot, Jean Pascal André, Joëlle Pion-Graff, Jean-Louis Berrod, Marine Fontaine, Catherine Brunaud, Nicolas Cocagne

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.