Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

RYR1-related rhabdomyolysis: A common but probably underdiagnosed manifestation of skeletal muscle ryanodine receptor dysfunction - 08/10/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.07.018 
N.C. Voermans a, , M. Snoeck b, H. Jungbluth c, d, e
a Department of Neurology, Radboud University Medical Centre, R. Postlaan 4 (route 935), P.O. Box 9101, 6500 Nijmegen (935), The Netherlands 
b Department of Anaesthesia, Canisius-Wilhelmina Hospital, Nijmegen, The Netherlands 
c Department of Paediatric Neurology, Neuromuscular Service, Evelina Children's Hospital, Guy's & St Thomas’ NHS Foundation Trust, London, UK 
d Randall Division of Cell and Molecular Biophysics, Muscle Signalling Section, London, UK 
e Department of Basic and Clinical Neuroscience, Institute of Psychiatry, Psychology and Neuroscience (IoPPN), King's College London, London, UK 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Mutations in the skeletal muscle ryanodine receptor (RYR1) gene are associated with a wide spectrum of inherited myopathies presenting throughout life. Malignant hyperthermia susceptibility (MHS)-related RYR1 mutations have emerged as a common cause of exertional rhabdomyolysis, accounting for up to 30% of rhabdomyolysis episodes in otherwise healthy individuals. Common triggers are exercise and heat and, less frequently, viral infections, alcohol and drugs. Most subjects are normally strong and have no personal or family history of malignant hyperthermia. Heat intolerance and cold-induced muscle stiffness may be a feature. Recognition of this (probably not uncommon) rhabdomyolysis cause is vital for effective counselling, to identify potentially malignant hyperthermia-susceptible individuals and to adapt training regimes. Studies in various animal models provide insights regarding possible pathophysiological mechanisms and offer therapeutic perspectives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Skeletal muscle ryanodine receptor (RYR1) gene, Ryanodine receptor (RyR1), Exertional rhabdomyolysis, Exercise, Rhabdomyolysis, Genetic, Myopathy


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° 10

P. 546-558 - octobre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • What have we learned about glycogenosis in recent years?
  • P. Laforêt
| Article suivant Article suivant
  • Exercise training in metabolic myopathies
  • J. Vissing

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.