Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Could quantitative longitudinal peak systolic strain help in the detection of left ventricular wall motion abnormalities in our daily echocardiographic practice? - 13/10/16

Doi : 10.1016/j.acvd.2016.02.007 
Nadia Benyounes a, , Sylvie Lang b, Olivier Gout c, Yann Ancédy b, Arnaud Etienney b, Ariel Cohen b
a Fondation Ophtalmologique A.-de-Rothschild, Cardiology Unit, Paris, France 
b Saint-Antoine Hospital, Department of Cardiology, Paris, France 
c Fondation Ophtalmologique A.-de-Rothschild, Department of Neurology, Paris, France 

Corresponding author. Fondation Ophtalmologique A.-de-Rothschild, Cardiology Unit, 25, rue Manin, Paris 19, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Transthoracic echocardiography is the most commonly used tool for the detection of left ventricular wall motion (LVWM) abnormalities using “naked eye evaluation”. This subjective and operator-dependent technique requires a high level of clinical training and experience. Two-dimensional speckle-tracking echocardiography (2D-STE), which is less operator-dependent, has been proposed for this purpose. However, the role of on-line segmental longitudinal peak systolic strain (LPSS) values in the prediction of LVWM has not been fully evaluated.

Aim

To test segmental LPSS for predicting LVWM abnormalities in routine echocardiography laboratory practice.

Methods

LVWM was evaluated by an experienced cardiologist, during routine practice, in 620 patients; segmental LPSS values were then calculated.

Results

In this work, reflecting real life, 99.6% of segments were successfully tracked. Mean (95% confidence interval [CI]) segmental LPSS values for normal basal (n=3409), mid (n=3468) and apical (n=3466) segments were –16.7% (–16.9% to –16.5%), –18.2% (–18.3% to –18.0%) and –21.1% (–21.3% to –20.9%), respectively. Mean (95% CI) segmental LPSS values for hypokinetic basal (n=114), mid (n=116) and apical (n=90) segments were –7.7% (–9.0% to –6.3%), –10.1% (–11.1% to –9.0%) and –9.3% (–10.5% to –8.1%), respectively. Mean (95% CI) segmental LPSS values for akinetic basal (n=128), mid (n=95) and apical (n=91) segments were –6.6% (–8.0% to –5.1%), –6.1% (–7.7% to –4.6%) and –4.2% (–5.4% to –3.0%), respectively. LPSS allowed the differentiation between normal and abnormal segments at basal, mid and apical levels. An LPSS value–12% detected abnormal segmental motion with a sensitivity of 78% for basal, 70% for mid and 82% for apical segments.

Conclusions

Segmental LPSS values may help to differentiate between normal and abnormal left ventricular segments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

L’évaluation visuelle en échocardiographie transthoracique est l’outil le plus couramment utilisé pour analyser les anomalies de la cinétique segmentaire du ventricule gauche. Cette technique subjective requiert un opérateur expérimenté. L’imagerie de Speckle bidimensionnelle semble moins dépendante de l’opérateur et a été proposée à cet effet. Cependant, le rôle des valeurs des pics systoliques du strain longitudinal (LPSS) segmentaire obtenues en direct pendant l’examen échographique pour la prédiction des anomalies de cinétique segmentaire n’a pas été pleinement évalué.

Objectif

L’objectif de cette étude était de tester la capacité des valeurs de LPSS segmentaire à prédire les anomalies de cinétique segmentaire, dans un contexte de pratique échocardiographique de routine.

Méthodes

La cinétique segmentaire du ventricule gauche a été évaluée par un cardiologue expérimenté, chez 620 patients consécutifs. Les valeurs des LPSS segmentaires ont ensuite été calculées durant le même examen.

Résultats

Au total, 99,6 % des segments ont été traqués avec succès. Les valeurs moyennes (IC 95 %) du LPSS pour les segments basaux normaux (n=3409), moyens normaux (n=3468) et apicaux normaux (n=3466) étaient : –16,7 % (–16,9 % à –16,5 %), –18,2 % (–18,3 % à –18,0 %) et –21,1 % (–21,3 % à –20,9 %), respectivement. Les valeurs moyennes (IC 95 %) du LPSS pour les segments basaux hypokinétiques (n=114), moyens hypokinétiques (n=116) et apicaux hypokinétiques (n=90) étaient : –7,7 % (–9,0 % à –6,3 %), –10,1 % (–11,1 % à –9,0 %) et –9,3 % (–10,5 % à –8,1 %), respectivement. Les valeurs moyennes (IC 95 %) du LPSS pour les segments basaux akinétiques (n=128), moyens akinétiques (n=95) et apicaux akinétiques (n=91) étaient : –6,6 % (–8,0 % à –5,1 %), –6,1 % (–7,7 % à –4,6 %) et –4,2 % (–5,4 % à –3,0 %), respectivement. Les valeurs segmentaires du LPSS ont permis la différenciation entre les segments normaux et anormaux aux trois étages (basal, moyen et apical). Une valeur de LPSS–12 % détecte une cinétique segmentaire anormale avec une sensibilité de 78 % au niveau basal, 70 % au niveau moyen et 82 % au niveau apical.

Conclusion

Les valeurs segmentaires du LPSS peuvent aider à différencier les segments anormaux des segments normaux du ventricule gauche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : 2D strain, Segmental longitudinal peak systolic strain, Left ventricular wall motion, Naked eye evaluation

Mots clés : Strain-2D, Imagerie de speckle, Pic de déformation systolique du strain segmentaire, Cinétique segmentaire du VG, Fonction régionale du VG

Abbreviations : 2D, 2D-STE, AUC, CI, GLS, LPSS, LV, LVEF, LVWM, ROC, TTE


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 109 - N° 10

P. 533-541 - octobre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prevalence and factors associated with hyperuricaemia in newly diagnosed and untreated hypertensives in a sub-Saharan African setting
  • Félicité Kamdem, Marie-Solange Doualla, Fernando Kemta Lekpa, Elvis Temfack, Yvette Ngo Nouga, Olivier Sontsa Donfack, Anastase Dzudie, Samuel Kingue
| Article suivant Article suivant
  • Comparison of prognoses of Staphylococcus aureus left-sided prosthetic endocarditis and prosthetic endocarditis caused by other pathogens
  • Layal Abdallah, Gilbert Habib, Jean-Paul Remadi, Erwan Salaun, Jean-Paul Casalta, Christophe Tribouilloy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.