Médecine

Paramédical

Autres domaines


Pronostic obstétrical des patientes présentant un antécédent de césarienne réalisée avant 32 semaines d’aménorrhée - 28/10/16

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2016.09.007 
C. Baeza a, N. Mottet a, C. Coppola a, M. Desmarets b, R. Ramanah a, D. Riethmuller a,
a Pôle Mère–Femme, CHRU de Besançon, 3, boulevard Fleming, 25000 Besançon, France 
b Inserm CIC 1394, centre d’investigation clinique, CHRU de Besançon, 3, boulevard Alexandre-Fleming, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Évaluer les modalités d’accouchement, les morbidités maternelles et néonatales et le taux de rupture utérine et de déhiscence lors d’une grossesse suivant une césarienne précoce réalisée avant 32 semaines d’aménorrhées (SA) révolues.

Méthodes

Étude rétrospective descriptive réalisée dans une maternité de type III, sur une période de 8 ans. Ont été sélectionnées 292 patientes successives césarisées avant 32 SA sur une grossesse mono-fœtale. Seul l’accouchement suivant directement la césarienne a été pris en compte. Les utérus multi-cicatriciels étaient exclus de l’étude.

Résultats

L’âge gestationnel moyen lors de la césarienne index était de 29 SA+3jours. Soixante-deux patientes correspondaient aux critères d’inclusion et d’exclusion. Dix-sept (27,4 %) ont eut une césarienne programmée après césarienne (CPAC) et 45 (72,6 %) ont eut une tentative de voie basse après césarienne (TVBAC) dont 71,1 % de succès soit 51,6 % d’accouchement vaginal après césarienne précoce (AVAC). Les nouveau-nés du groupe échec de TVBAC avaient un pH artériel (p<0,005) et un score d’Apgar plus faible à 1minute (p<0,05) et à 10minutes (p<0,05) que les enfants du groupe CPAC. Il n’existe pas de différence (p=0,31) concernant le devenir périnatal en intention de traiter (CPAC versus TVBAC). La seule rupture utérine (1,6 %) fut découverte à 26 SA+3jours en cours de césarienne chez une patiente initialement incluse dans le groupe TVBAC. Cinq (8,1 %) déhiscences utérines ont été découvertes dont 80 % en cours de césarienne, à un terme moyen de 32 SA+2jours.

Conclusion

Après une césarienne réalisée avant 32 SA, la TVBAC doit être encouragée sur conditions locales favorables, les taux de réussite étant comparables à une césarienne à terme. Le taux de rupture utérine (complète ou sous-péritonéale) semble cependant légèrement accru par rapport au risque après césarienne réalisée à terme, pouvant même survenir précocement et en dehors de tout travail.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To assess delivery mode, maternal morbidity including uterine rupture and scar dehiscence and neonatal outcome, during a pregnancy after a previous caesarean delivery before 32 weeks of amenorrhea.

Methods

A retrospective descriptive study was carried out at the Besançon University Hospital during an 8-year period. We identified 292 consecutive patients presenting a singleton pregnancy delivery before 32 weeks of amenorrhea. We analysed the next pregnancy. Patients presenting more than one caesarean section were excluded from this study.

Results

Out of the 292 patients, 62 met inclusion criteria. The average gestational age of the first caesarean section was 29 weeks and 3 days. Among these patients, 17 (27.4%) had a planned caesarean delivery after caesarean (CDAC) and 45 (72.6%) had a trial of vaginal delivery (TVD) with a success rate of 71.1%, that is a total of 51.6% of vaginal delivery after a previous early caesarean section. In case of a failed TVD, arterial pH (P<0.005), Apgar score at one minute (P<0.05) and at 10minutes (P<0.05) were significantly lower compared to the CDAC group. Regarding perinatal outcome, there was no significant difference (P=0.31) between the groups in intention to treat. The only uterine rupture (1.6%) was noticed during a caesarean section at 26 weeks and 3 days, in a patient initially included in the TVD group. Five uterine scar-dehiscences (8.1%) were discovered including 80% during caesarean section, at an average term of 32 weeks and 2 days of amenorrhea.

Conclusion

After an early caesarean section, trial of vaginal delivery can be implemented if local conditions are favorable. There is no difference in maternal morbidity, success of labour and neonatal outcome if previous caesarean section was performed before 32 weeks or at term. It appears however that uterine rupture rate (complete or incomplete) is slightly higher in comparison to a previous caesarean at term, which might occur prematurely and before labour.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Césarienne, Rupture utérine, Déhiscence utérine, Prématurité, Utérus unicicatriciel, Tentative de voie basse après césarienne

Keywords : Caesarean section, Uterine rupture, Uterine dehiscence, Prematurity, Single scarred uterus, Trial of vaginal delivery after caesarean section


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 11

P. 629-635 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cœlioscopie monotrocart versus micro-cœlioscopie dans la chirurgie annexielle bénigne : résultats d’une étude pilote non randomisée
  • V. Peretti, E. Chereau, E. Lambaudie, F. Greco, M. Butarelli, C. Jauffret, S. Rua-Ribeiro, G. Houvenaeghel
| Article suivant Article suivant
  • Cancer du sein chez l’homme au Maroc : épidémiologie et facteurs pronostiques. À propos de 140 cas
  • K. Alaoui Slimani, A. Debbagh, Y. Sbitti, H. Errihani, M. Ichou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.