Médecine

Paramédical

Autres domaines


Formation des internes et jeunes assistants de gynécologie-obstétrique en statique pelvienne en France - 28/10/16

Doi : 10.1016/j.gyobfe.2016.09.003 
S. Vigoureux a, b, , c , A. Perreaud d, G. Legendre a, e, D. Salet-Lizée f, R. Villet f
a CESP-Inserm, U1018, équipe 7 « Genre, santé sexuelle et reproductive », université Paris Sud, 94276 Le Kremlin-Bicêtre cedex, France 
b Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, GHU Sud, AP–HP, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 
c Faculté de médecine, université Paris Sud, 94276 Le Kremlin-Bicêtre, France 
d Service d’urologie, hôpital Foch, 40, rue Worth, 92151 Suresnes cedex, France 
e Service de gynécologie-obstétrique, CHU d’Angers, 4, rue Larrey, 49033 Angers cedex 01, France 
f Service de chirurgie gynécologique et viscérale, groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon, 18, rue du Sergent-Bauchat, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Pour le traitement des prolapsus, la voie vaginale qui est moins standardisée que la cœlioscopie semble abandonnée par les plus jeunes médecins. Nos objectifs étaient d’évaluer l’expérience chirurgicale des internes et jeunes assistants de gynécologie-obstétrique en pelvi-périnéologie ainsi que le niveau de confiance et de maîtrise des différents traitements chirurgicaux des prolapsus pelviens par ces jeunes médecins.

Méthodes

Un questionnaire anonyme envoyé via une plateforme Internet interrogeant les internes et jeunes assistants de gynécologie-obstétrique des promotions 2005 à 2010 en France sur leur formation chirurgicale en pelvi-périnéologie.

Résultats

Vingt-neuf pour cent (208/724) des personnes contactées ont répondu, avec deux tiers d’interne et un tiers de jeune assistant, toutes les régions de France étaient représentées. Soixante-quatre pour cent des répondants voulaient privilégier une carrière chirurgicale. La promontofixation par cœlioscopie était déclarée être la méthode la mieux maîtrisée alors que les internes et jeunes assistants déclaraient avoir été plus souvent opérateur principal dans les techniques de voie vaginale pendant leur formation médicale.

Conclusion

La pratique chirurgicale pendant la formation des internes et jeunes assistants ne semble pas associée au niveau de maîtrise déclarée d’une technique. Les techniques de formation différentes de la pratique chirurgicale clinique comme la simulation, l’apprentissage sur cadavres, la visualisation de film peuvent améliorer également le niveau de confiance et de maîtrise des jeunes médecins pour les techniques chirurgicales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

For the treatment of prolapse, the vaginal route is less standardized than laparoscopy and seems abandoned by younger doctors. Our objectives were to evaluate the surgical experience of resident and youth gynecology and obstetrics assistants in pelviperineology and the level of confidence and mastery of the different surgical treatment of pelvic.

Methods

An anonymous questionnaire sent via an Internet platform interviewing residents and young assistants of gynecology and obstetrics (promotion 2005 to 2010) in France on their surgical training in pelviperineology.

Results

Twenty-nine percent (208/724) of the persons contacted responded with two thirds of residents and one third of young assistants, all regions of France were represented. Sixty-four percent of respondents wanted to favor a surgical career. The laparoscopic sacrocolpopexy was declared to be the best method mastered while residents and young assistants reported being more often leading operator in vaginal techniques during their medical training.

Conclusion

Surgical practice during medical training of resident and young assistants did not seem associated with declared mastery level of technique. Different clinical surgical practice training techniques such as simulation, cadaveric study, movies on surgical technics may also improve the level of confidence and mastery of young doctors for surgical techniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prolapsus urogénital, Formation chirurgicale, Pelvi-périnéologie

Keywords : Urogenital prolapse, Surgical education, Pelviperineology


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 11

P. 664-668 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sport intensif et troubles du cycle chez la jeune femme : retentissement sur la masse osseus
  • L. Maïmoun, F. Paris, O. Coste, C. Sultan
| Article suivant Article suivant
  • Isolated endosalpingiosis of the appendix in an adolescent girl
  • G. Chakhtoura, H. Nassereddine, J. Gharios, A. Khaddage

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.