Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Existence of minimizers for the 2d stationary Griffith fracture model - 01/11/16

Doi : 10.1016/j.crma.2016.09.003 
Sergio Conti a , Matteo Focardi b , Flaviana Iurlano a
a Institut für Angewandte Mathematik, Universität Bonn, 53115 Bonn, Germany 
b DiMaI, Università di Firenze, 50134 Firenze, Italy 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

We consider the variational formulation of the Griffith fracture model in two spatial dimensions and prove the existence of strong minimizers, that is deformation fields that are continuously differentiable outside a closed jump set and that minimize the relevant energy. To this aim, we show that minimizers of the weak formulation of the problem, set in the function space   and whose existence is well known, are actually strong minimizers following the approach developed by De Giorgi, Carriero, and Leaci in the corresponding scalar setting of the Mumford–Shah problem.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Nous considérons la formulation variationnelle du modèle de fracture de Griffith en dimension spatiale 2. Nous montrons l'existence de champs de déformation continûment différentiables hors d'un ensemble fermé de sauts, minimisant l'énergie relevante. Pour ce faire, nous montrons que les déformations minimisant la formulation faible du problème, dont l'existence est bien connue, placés dans l'espace des fonctions  , minimisent de fait la formulation forte. Nous suivons l'approche développée par De Giorgi, Carriero et Leach dans le cadre scalaire correspondant du problème de Mumford–Shah.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 354 - N° 11

P. 1055-1059 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Higher-order and secondary Hochschild cohomology
  • Bruce R. Corrigan-Salter, Mihai D. Staic
| Article suivant Article suivant
  • Periods of L2-forms in an infinite-connected planar domain
  • Mikhail Dubashinskiy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.