Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Kératodermies palmoplantaires - 01/01/99

[27-070-A-40]
Daniel Hohl : Professeur, maître de conférences d'enseignement et de recherche, médecin adjoint
Jean-Philippe Görög : Médecin assistant
Service de dermatologie et vénéréologie, centre hospitalier universitaire de Lausanne, hôpital de Beaumont, 29, avenue de Beaumont,CH-1011 Lausanne  Suisse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 22
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Podologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les kératodermies palmoplantaires (KPP) sont un ensemble hétérogène de maladies cutanées, caractérisées par une hyperkératose des paumes et des plantes, parmi lesquelles on distingue trois groupes : KPP héréditaires, génodermatoses avec KPP et KPP acquises. Les KPP héréditaires sont classées selon le mode de transmission, l'aspect clinique et le type d'hyperkératose (diffus, focal ou ponctué), l'atteinte d'autres structures ectodermales, la présence ou l'absence de symptômes associés non ectodermaux, les données histologiques et la physiopathologie. C'est la caractérisation de cette dernière qui permettra à l'avenir d'établir une classification nosologique plus précise. Des mutations de gènes codant pour des protéines essentielles pour l'intégrité mécanique de la peau (kératines, loricrine) ont été découvertes dans l'étiologie de certaines KPP héréditaires. Différentes génodermatoses (ichtyoses, épidermolyse bulleuse simple, érythrokératodermies) touchant principalement d'autres parties du tégument, peuvent être accompagnées d'une KPP. Cependant, le plus grand nombre de KPP est acquis. Les traumatismes répétés en sont la cause la plus fréquente, mais les KPP peuvent aussi être dues à des infections ou être associées à d'autres dermatoses (eczémas, psoriasis, lichen). Les KPP héréditaires se traitent par l'application de topiques kératolytiques et par parage mécanique. Dans les cas sévères, les rétinoïdes systémiques peuvent être indiqués.

Plan



© 1999  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.