Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects anatomopathologiques du rétinoblastome au Sénégal - 05/11/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.07.010 
C. Dial a, K. Doh b, , I. Thiam b, P. Ndoye Roth c, C. Moreira d, G. Woto-Gaye b
a Laboratoire d’anatomie et cytologie pathologiques, hôpital de Grand-Yoff, BP 3270 Grand-Yoff, Dakar, Sénégal 
b Laboratoire d’anatomie et cytologie pathologiques, hôpital Aristide Le Dantec, pavillon Bichat, avenue Pasteur, BP 3001, Dakar, Sénégal 
c Service d’ophtalmologie, hôpital Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal 
d Service d’oncologie pédiatrique, hôpital Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

Décrire les aspects macroscopiques et microscopiques du rétinoblastome (RB) et corréler les critères histologiques à l’évolution pour en ressortir les facteurs de gravité.

Méthodologie

Nous avons réalisé une étude rétrospective sur 10 ans (janvier 2005–décembre 2014). Seuls les patients (n=67) ayant effectué une analyse anatomopathologique de la pièce d’énucléation (n=68) étaient suivi jusqu’à la fin de l’étude.

Résultats

La tumeur mesurait en moyenne 3,8cm (2/4,5). Le développement tumoral était endophytique dans 55 cas (80,8 %), exophytique dans 6 cas (8,9 %) et mixte dans 7 cas (10,3 %). Un décollement rétinien était présent dans 13 cas (19,2 %). Le RB était bien différencié dans 11 cas (16,2 %), moyennement différencié dans 31 cas (45,6 %) et indifférenciée dans 26 cas. L’envahissement du nerf optique (NO) était présent dans 18 cas (26,5 %). La tumeur était extrarétinienne dans 37 cas (54,4 %). La chambre antérieure était envahie dans 6 cas (8,8 %). La survie globale à 2 ans était de 84 % et de 70 % à 5 ans. En analyse multivariée, une bonne différenciation tumorale et un stade pT1 étaient liés à la rémission. L’invasion rétrolaminaire du NO, l’invasion massive de la choroïde et un stade pT3 étaient des facteurs de risque de récidive. Une faible différenciation tumorale, une atteinte de la tranche de section du NO, un franchissement scléral tumoral et un stade pT4 étaient prédictifs au décès.

Conclusion

Le pathologiste est un acteur clé dans la prise en charge du RB car son compte rendu guide la stratégie de prise en charge post chirurgicale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Describe the macroscopic and microscopic profiles of retinoblastoma (RB) in Senegal and correlate histological criteria with progression to establish severity factors.

Methodology

We realized a retrospective study over 10 years (January 2005–December 2014). Only patients (n=67) who underwent histological analysis of the enucleation specimen (n=68) were followed until the end of the study.

Results

The tumor measured an average of 3.8cm (2/4.5). Endophytic tumor development was observed in 55 cases (80.8%), exophytic in 6 cases (8.9%) and mixed in 7 cases (10.3%). Retinal detachment was present in 13 cases (19.2%). The RB was well differentiated in 11 cases (16.2%), moderately differentiated in 31 cases (45.6%) and undifferentiated in 26 cases. Optic nerve (ON) invasion was present in 18 cases (26.5%). The tumor was extraretinal in 37 cases (54.4%). The anterior chamber was invaded in 6 cases (8.8%). The global survival at 2 years was 84% and 70% at 5 years. On multivariate analysis, well differentiated tumors and stage pT1 were associated with remission. Retrolaminar ON invasion, massive choroidal invasion and stage pT3 were risk factors for recurrence. Poor tumor differentiation, invasion of the ON resection margin, tumor invasion through the sclera, and stage pT4 were predictive of death.

Conclusion

The pathologist is a principal actor in the management of RB because his account guide the post-surgical management strategy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rétinoblastome, Facteurs histopronostiques, Décès, Récidive, Sénégal

Keywords : Retinoblastoma, Histological prognostic factors, Death, Recurrence, Senegal


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 9

P. 739-743 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial board
| Article suivant Article suivant
  • Aspects épidémiologiques et cliniques de la limbo-conjonctivite endémique des tropiques en milieu scolaire à Yaoundé
  • E. Epée, G. Koki, V.A. Dohvoma, C. Kenne, N.P. Biangoup, O. Tocke, C. Mvilongo, A.L. Bella, C. Ebana Mvogo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.