Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Toxicité aiguë de la doxylamine. Revue bibliographique - 09/11/16

Doi : 10.1016/j.toxac.2016.08.001 
Robert Garnier , Ingrid Blanc-Brisset, Jérôme Langrand, Antoine Villa
 Centre antipoison de Paris, hôpitaux universitaires Saint-Louis-Lariboisière-Fernand-Widal, université Paris-Diderot, 200, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La doxylamine est un antihistaminique et un hypnotique, en vente libre, fréquemment impliqué dans des situations de surdosage médicamenteux accidentel ou volontaire. Cette revue bibliographique a pour buts de décrire l’histoire naturelle de l’intoxication aiguë par la doxylamine, de caractériser les relations dose–effet et d’identifier les lacunes de connaissance.

Méthodes

Les articles contenant le terme doxylamine dans leur titre ou leur résumé ont été sélectionnés dans Pubmed et Toxline. À la lecture des résumés, seuls les articles rapportant des cas d’intoxication aiguë par la doxylamine ont été retenus. Des références citées dans ces articles et qui n’avaient pas été initialement identifiées ont secondairement été intégrées dans l’analyse.

Résultats et conclusions

In fine, 36 publications pertinentes ont été identifiées (22 articles décrivant 24 cas et 14 publications analysant 14 séries de 2 à 442 cas). Elles montrent que les manifestations les plus fréquentes de l’intoxication aiguë par la doxylamine sont des troubles de conscience et un syndrome anticholinergique. Des complications plus graves ne sont pas rares : pneumopathie d’inhalation, convulsions et rhabdomyolyse. La rhabdomyolyse est la plus fréquente des complications sévères ; elle apparaît généralement moins de 10heures après la prise et est maximale dans les 4 premiers jours de l’intoxication ; elle peut se compliquer d’une insuffisance rénale. Les données publiées ne permettent pas de caractérisation des relations dose–effet pour la plupart des manifestations de l’intoxication. La seule exception est la rhabdomyolyse dont la survenue est improbable quand la prise est inférieure à 13 mg/kg et dont le risque est très élevé au-delà de 20 mg/kg.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Doxylamine is a first-generation H1-antihistamine, which is mainly used for the treatment of insomnia. It is available without prescription and both accidental and intentional acute poisonings are frequent. The aims of this review of literature were to describe the natural history of doxylamine acute poisoning, to characterize the dose–effect relationship, and to identify the gaps of knowledge.

Methods

All papers with doxylamine in their title or abstract were identified in Pubmed and Toxline databases. After reading the abstracts, only those papers reporting acute poisoning cases or case series were retained for analysis. References cited in these articles (and not identified by the initial retrieval) were also included in the analysis.

Results and discussion

Finally, 36 pertinent publications were identified: 22 articles reporting on 24 poisoning cases and 14 papers presenting 14 case series (reporting on 2 to 442 cases). They show that CNS depression and anticholinergic effects are the earliest and most frequent manifestations of doxylamine acute poisoning. Severe complications are not rare: mostly inhalation pneumonia, seizures and rhabdomyolysis. The latter is the most frequent one. It generally appears within 10hours after doxylamine ingestion and rises a peak within 4days post-ingestion; it can be further complicated with acute renal failure. Available data do not allow the characterization of dose–effect relationship for most of the effects of doxylamine acute poisoning. The only exception is rhabdomyolysis: case series indicate that its probability is high when the ingested amount is more than 20mg/kg, and that it is low under 13mg/kg.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Doxylamine, Intoxication, Rhabdomyolyse

Keywords : Doxylamine, Poisoning, Rhabdomyolysis


Plan


© 2016  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 261-270 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Les intoxications aiguës par l’acide chlorhydrique : données du Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc, 1980–2011
  • Narjis Badrane, Ghyslaine Jalal, Driss Soussi Tanani, Abdelmajid Soulaymani, Naima Rhalem, Rachida Soulaymani-Bencheikh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.