Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infection materno-fœtale à CMV : étude rétrospective dans un CPDPN sur une période de 14 ans - 14/11/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.12.012 
F. Delay a, b, M. Coste Burel c, M. Joubert d, N. Winer a,
a Service de gynécologie–obstétrique, hôpital Mère–Enfant, CHU de Nantes, 93, boulevard Jean-Monnet, 44093 Nantes, France 
b Service de gynécologie–obstétrique, CHD de la Roche-sur-Yon, 85000 Roche-sur-Yon, France 
c Laboratoire de virologie, CHU de Nantes, Hôtel-Dieu, quai Moncousu, 44093 Nantes, France 
d Service d’anatomie et de cytologie pathologique, CHU de Nantes, Hôtel-Dieu, quai Moncousu, 44093 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

L’infection materno-fœtale à CMV représente la principale cause infectieuse de malformation congénitale, de retard mental, de surdité de l’enfant et concerne environ 1 % des naissances. En France, le dépistage par sérologie systématique n’est pas recommandé et le CMV est souvent recherché soit sur signes échographiques, soit en cas de fièvre maternelle. Le but de cette étude est la description des critères décisionnels, face à l’annonce du diagnostic d’infection materno-fœtale prouvée, qui ont permis aux parents de s’orienter vers une demande ou non d’une IMG.

Objectifs

L’objectif principal de cette étude a été d’analyser de façon rétrospective les éléments décisionnels ayant permis d’orienter les couples vers le choix d’une poursuite ou non de la grossesse. Les objectifs secondaires sont de comparer, entre notre petite cohorte de patiente et les données de la littérature, les facteurs pronostiques, la symptomatologie des enfants à la naissance et le taux de complications pédiatriques retrouvés.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, unicentrique, centrée sur un CPDPN, sur une période de 14ans. Quinze patientes seulement ont été incluses dans l’étude. Celles-ci ont été divisées en 2 groupes (celles ayant décidé de réaliser une IMG [n=8] et celles ayant décidé poursuivre leur grossesse [n=7]) afin de pouvoir comparer de manière respective leur parcours clinique, radiologique et biologique, en pré- et postnatal.

Résultats

La majorité des patientes (14/15) ont eu une séroconversion avant 20SA. La seule en ayant eu une après 20SA n’a eu aucune séquelle. L’échographie et l’IRM cérébrale fœtale apparaissent être complémentaires pour le diagnostic des lésions cérébrales qui sont, de façon totalement attendue, beaucoup plus fréquentes dans le groupe de patientes ayant décidé de réaliser une IMG (7/8 versus 4/7). Trois des 4 enfants ayant une charge virale au cordon positive à la naissance sont symptomatiques, 2 d’entre eux auront des séquelles neuro-auditives sévères, le quatrième n’ayant aucune séquelle décelable à 6 mois de vie.

Conclusion

Seule la présence de lésions cérébrales majeures, pour lesquelles l’IRM apparaît comme complémentaire à l’échographie pour en faire le diagnostic, a une valeur pronostique péjorative telle que les patientes ont tendance à s’orienter vers une IMG plutôt que vers une poursuite de la grossesse. Néanmoins, comme le confirme cette étude, plusieurs pistes restent susceptibles de pouvoir, dans des perspectives proches, nous apporter ces arguments décisionnels qui manquent dans la prise en charge de cette maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Cytomegalovirus (CMV) is the most frequent cause of congenital infection. The aim of this research was to describe the decision-process for parents to pursue gestation or to ask medical abortion after materno-fetal CMV infection.

Objectives

The primary objective of this study is to analyze the decision-process for parents after materno-fetal infection with positive PCR after amniocentesis, to ask or not a medical termination of pregnancy (TOP). The secondary objectives are to compare ours results with literature review (pronostics factors, ultrasonographic signs and neonatal symptomatology).

Materials and methods

This is a retrospective study, focused with a pluridisciplinary materno-fetal prenatal medical center, during a 14-year long period. Only 15 patients have been included in the study. They have been divided in 2 groups (the first group who decided to ask a TOP [n=8] and the second group who pursued the gestation [n=7]). We compare respectively their clinical, ultrasonographic, or other imagery and biological paths, before and after the birth.

Results

A total of 15/16 patients had a CMV seroconversion before 20weeks of gestation. The only infection after 20SA did not have any sequelae. The ultrasonography and the cerebral fetal MRI appeared to be very complementary for the assesment of brain injury, which is more frequent in the group with a TOP (7/8 versus 4/7). Three neonates out of 4 who had a cord positive viral blood load at birth are presenting neonatal symptoms, 2 of them will have severe brain and hearing injuries, the fourth one had no sequelae after 6months of life.

Conclusion

Only the presence of ultrasonographic major brain damages, and confirmation with MRI, had a pejorative value as prognosis factor suggesting to patients to choose a TOP. Nevertheless, other ways of research are possible to assess the prognostic value in this difficult prenatal diagnosis process.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Infection materno-fœtale CMV, IMG, Signes échographiques, Poursuite de la grossesse, Centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN)

Keywords : Fetal CMV infection, TOP, Sonographic signs, Pluridisciplinary prenatal council


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 9

P. 1115-1126 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La simulation pour améliorer l’apprentissage de l’échographie obstétricale chez les débutants : étude pilote et revue de la littérature
  • G.E. Chalouhi, T. Quibel, C. Lamourdedieu, N.J. Hajal, A. Gueneuc, N. Benzina, V. Bernardi, Y. Ville
| Article suivant Article suivant
  • Le dépistage prénatal non invasif de la trisomie 21. Étude rétrospective à propos de 8821 patientes
  • C. Belloin, F. Jacquemard, C. Bernabé-Dupont, G. Viot, L. Lohmann, G. Grangé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.