Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quel est le moment optimal de l’antibioprophylaxie pour césarienne élective, avant l’incision cutanée ou après clampage du cordon ombilical ? Étude prospective randomisée - 14/11/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2016.03.004 
A. Khlifi a, , M. Kouira a, I. Bannour a, F. Hachani a, M. Kehila b, F. Ferhi c, A. Bouslama c, K. Ben Jazia c, M. Fekih a, H. Khairi a
a Service de gynécologie obstétrique, CHU Faraht Hached de Sousse, université de Sousse, rue Mohamed Karoui, BP 4000, Sousse, Tunisie 
b Service C de gynécologie obstétrique, CMNT, université Elmanar de Tunis, Tunis, Tunisie 
c Service d’anesthésie et de réanimation, CHU Farhat Hached de Sousse, université de Sousse, Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Évaluer l’effet de l’antibioprophylaxie pour césarienne quand elle est administrée 30 mins avant l’incision cutanée (groupe A) plutôt qu’après le clampage du cordon ombilical (groupe B) sur la morbidité infectieuse postopératoire.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’un travail prospectif randomisé réalisé au service de gynécologie obstétrique CHU Farhat Hached de Sousse. Nous avons inclus 279 parturientes programmées pour césariennes électives et randomisées en 2 groupes : groupe A et C. Les deux groupes avaient reçu la même antibioprophylaxie (céfazoline 2g). Nous avons fixé comme principal objectif le taux d’infections postopératoire. La saisie et l’analyse des données collectées étaient réalisées moyennant le logiciel SPSS 18.0.

Résultats

Nos résultats étaient en faveur de l’antibioprophylaxie 30 mins avant l’incision cutanée. En effet, nous avons assisté, dans le groupe A, à une réduction non significative du risque infectieux postopératoire (4,37 % [A] vs 9,85 % [C] ; p=0,07 ; OR=0,42 [0,15–1,12]) et à une réduction significative du taux des infections de paroi abdominale (2,2 % [A] vs 8,45 % [C] ; p=0,03 ; OR=0,24 [0,06–0,88]). Par ailleurs, on n’a pas trouvé d’impact sur le taux d’endométrite (OR=1,57 [0,26–9,59]). De plus, on n’a pas noté un impact significatif sur le devenir néonatal.

Conclusion

L’antibioprophylaxie pour césarienne avant l’incision cutanée permet de diminuer la morbidité infectieuse maternelle sans altérer le devenir néonatal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

To compare the effect of antibiotics prophylaxis within 30 mins before skin incision (A) and after umbilical cord clamping (C) on the incidence of postoperative infections in patients undergoing elective caesarean section at Farhat Hached university teaching hospital.

Materials and methods

We conducted a randomised clinical trial evaluating 279 patients undergoing elective caesarean section. Patients were randomly assigned a group number that allocated them to either arm of the study. They received the same prophylactic antibiotic (cefazol® 2g) according to their allotment. They were followed up to detect infection up to 30 days postoperatively. The primary outcome was postoperative infection. The data collected were analysed with SPSS version 18.0 using univariate and bivariate analysis.

Results

The risk of overall postoperative infection was not significantly lower when prophylaxis was given before skin incision (4.37 % (A) vs 9.85 % (C); P=0.07; OR=0.42 [0.15–1.12]). We also found wound infections to be significantly reduced in the pre-incision group (2.2 % [A] vs 8.45 % [C]; P=0.03; OR=0.24 [0.06–0.88]). However, there was no difference in the endometritis infectious. On the other hand, there was no negative impact on the neonatal features.

Conclusions

Giving prophylactic antibiotics before skin incision reduces risk of postoperative infection, in particular of wound infections.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Antibioprophylaxie, Césarienne, Infection postopératoire, Endométrite

Keywords : Prophylactic antibiotics, Cesarean section, Postoperative infection, Endometritis


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 9

P. 1133-1143 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le dépistage prénatal non invasif de la trisomie 21. Étude rétrospective à propos de 8821 patientes
  • C. Belloin, F. Jacquemard, C. Bernabé-Dupont, G. Viot, L. Lohmann, G. Grangé
| Article suivant Article suivant
  • Pronostic obstétrical après un antécédent de césarienne réalisée avant 28 semaines d’aménorrhée – étude cas-témoins
  • M. Eslier, M. Lemonnier, M. Koné, S. Roumieux, M. Dreyfus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.