Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pronostic obstétrical après un antécédent de césarienne réalisée avant 28 semaines d’aménorrhée – étude cas-témoins - 14/11/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2016.05.004 
M. Eslier a, , M. Lemonnier a, M. Koné b, c, S. Roumieux a, M. Dreyfus a, c
a Service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction, CHU de Caen, avenue Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 9, France 
b Unité de biostatistiques et de recherche clinique, CHU de Caen, avenue Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 9, France 
c Université de médecine de Caen, CHU de Caen, avenue Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Comparer le mode d’accouchement après une césarienne réalisée avant 28 semaines d’aménorrhée (SA) par rapport à un groupe témoin de patientes accouchant après une césarienne à terme.

Patientes et méthodes

Cette étude rétrospective observationnelle de type cas-témoin a été réalisée dans une maternité de niveau III entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2010. Toutes les patientes ayant bénéficié d’une césarienne à un âge gestationnel compris entre 22 et 28 SA ont été incluses, quelle que soit l’indication de la césarienne, leur parité et le type de grossesse (unique ou multiple). Le seul critère d’exclusion était l’existence d’un utérus cicatriciel.

Résultats

Soixante-quatorze patientes ont été incluses dans le groupe des cas et 144 dans le groupe témoin. Sur les 74 patientes ayant eu une césarienne avant 28 SA, 33 ont eu une grossesse ultérieure et 31 ont pu être étudiées. Vingt-quatre patientes (77,4 %) ont eu une césarienne. Sur les 7 patientes (22,6 %) bénéficiant d’une tentative de voie basse, le taux de réussite était de 100 %. Dans le groupe témoin, 44 patientes (30,6 %) ont eu une césarienne et sur les 100 patientes (69,4 %) bénéficiant d’une tentative de voie basse, le taux de réussite était de 80 %. Aucune rupture utérine n’a été retrouvée dans les deux groupes. Deux cas de ruptures sous-péritonéales ont été découverts dans chacun des groupes.

Conclusion

Lors d’une grossesse ultérieure, le taux de césarienne était significativement plus important après une césarienne réalisée avant 28 SA qu’après une césarienne à terme. Il n’y a cependant pas de contre-indication à une tentative de voie basse après une césarienne effectuée avant 28 SA, excepté s’il s’agit d’une césarienne corporéale avérée. Il est donc primordial de se reporter au compte rendu opératoire de la césarienne index afin de s’assurer de l’existence ou non du segment inférieur et du type d’hystérotomie réalisé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

The aim of our study was to compare the mode of delivery after a caesarean performed before 28 weeks of gestation compared to a control group of patients who had a caesarean at term. Our secondary objective was to compare the risk of uterine rupture in these both groups.

Patients and methods

This retrospective case-control was realised in a level III maternal center between the 1st of January 2001 and the 31th of December 2010. All patients who underwent caesarean section between 22 and 28 weeks of gestation were included, regardless of the indication of caesarean section, their gender and type of pregnancy (single or multiple). The only exclusion criterion was the existence of a scarred uterus.

Results

Seventy-four patients were included in the case group and 144 in the control group. On the 74 patients who had a Caesarean before 28 weeks of gestation, 33 had a subsequent pregnancy and 31 have been studied. Twenty-four patients (77.4%) had a caesarean. Of the 7 patients (22.6%) having a vaginal attempt, the success rate was 100%. In the control group, 44 patients (30.6%) had a caesarean and 100 patients (69.4%) having a vaginal attempt, the success rate was 80%. No uterine rupture was found in both groups. Two cases of incomplete uterine rupture were found in each group. In our small series, the risk of uterine rupture was not increased compared to the group of patients having a caesarean section at term.

Conclusion

In a subsequent pregnancy, the caesarean rate was significantly higher after a caesarean section before 28 weeks after a caesarean section performed at term. However, there is no contraindication against a vaginal attempt after a caesarean section performed before 28 weeks, except in the case of a corporeal cesarean section proved. It is therefore important to refer to the operative report of cesarean section to know whether there was or not the lower segment and the hysterotomy realized.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Césarienne, Rupture utérine, Accouchement prématuré

Keywords : Caesarean section, Uterine rupture, Prematurity


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 9

P. 1144-1150 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quel est le moment optimal de l’antibioprophylaxie pour césarienne élective, avant l’incision cutanée ou après clampage du cordon ombilical ? Étude prospective randomisée
  • A. Khlifi, M. Kouira, I. Bannour, F. Hachani, M. Kehila, F. Ferhi, A. Bouslama, K. Ben Jazia, M. Fekih, H. Khairi
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt d’un test de PCR en temps réel en intrapartum en comparaison à la culture de fin de grossesse pour le dépistage du streptocoque du groupe B chez la femme enceinte
  • M. Defez, F. Khizar, M. Maurin, F. Biot, J.-C. Pons, F. Sergent

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.