Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence et conséquence des infections à Mycoplasma genitalium au cours de la grossesse au CHU de Bordeaux - 14/11/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2016.08.014 
M. Sarrau a, , S. Pereyre b, c, O. Peuchant c, B. De Barbeyrac b, c, D. Dallay a, J. Horovitz a, J.-L. Brun a
a Pôle d’obstétrique gynécologie reproduction, centre Aliénor d’Aquitaine, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 
b USC infections humaines à mycoplasmes et à chlamydiae, CNR des infections à chlamydiae, université Bordeaux Segalen, Bordeaux, France 
c Laboratoire de bactériologie, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Depuis quelques années, Mycoplasma genitalium est une cause reconnue d’urétrite sexuellement transmissible chez l’homme. Chez la femme, Mgenitalium est en train de devenir une cause émergente d’infection sexuellement transmissible, on parle de « nouveau chlamydia ». De nombreuses études ont montré une association positive entre Mgenitalium et la survenue de cervicites muco-purulentes mais aussi d’infections génitales hautes à type d’endométrites et de salpingites. Cependant, il n’a jamais été établi d’association claire entre la présence de Mgenitalium et la survenue de conséquences obstétricales péjoratives de type menace d’accouchement prématuré ou prématurité. L’objectif de cette étude est d’évaluer la prévalence et les conséquences obstétricales des infections à Mgenitalium chez les femmes enceintes suivies au CHU de Bordeaux.

Méthodes

Il s’agit d’une étude épidémiologique transversale, prospective basée sur la recherche par PCR en temps réel de Mgenitalium chez les femmes enceintes suivies au CHU de Bordeaux de janvier à juin 2011. Cette recherche est réalisée à partir d’un écouvillonnage vaginal réalisé dans le cadre de la consultation gynécologique de suivi de la grossesse. Si le prélèvement était positif, un traitement par Azithromycine 1g en dose unique était prescrit à la patiente et à son partenaire. Les patientes âgées de plus de 18ans et ayant donné leur consentement oral sont incluses dans l’étude.

Résultats

Sur 1062 patientes éligibles, 12 patientes n’ont pas été incluses (prise d’antibiotiques dans les 3 dernières semaines), 44 patientes ont refusé de participer à l’étude et 1006 patientes ont été incluses. Huit patientes ont été détectées, soit une prévalence globale de l’infection à Mgenitalium était de 0,8 %. La prévalence diffère notablement en fonction de l’âge, de 2,4 % chez les patientes âgées de 18 à 24ans à 0,6 % chez les patientes âgées de plus de 25ans. Les 8 patientes étaient âgées de 19 à 32ans (26ans en moyenne). Elles ont été diagnostiquées entre 12 et 40 SA avec une moyenne à 29 SA. Toutes, ainsi que leur partenaire, ont reçu un traitement adapté. Elles ont toutes accouché à terme (40 SA en moyenne), par voie basse. Six patientes se sont mises en travail spontanément, 2 ont été déclenchées (une pour diabète gestationnel déséquilibré à 40+2 SA et une pour un monitoring type Oxford non conforme à 41+2 SA). Tous les enfants étaient eutrophes avec un poids moyen à 3342g. Le pH moyen était de 7,26, les lactates étaient à 3,37 en moyenne. Il n’y a pas eu d’évènements infectieux en suites de couche.

Discussion

Dans notre étude la prévalence globale est de 0,8 % avec une prévalence augmentée à 2,4 % chez les patientes âgées de moins de 24ans. Ceci est conforme aux données de la littérature où la prévalence varie de 0,7 % à 20 % selon les données démographiques. Presque toutes les études ont échoué à montrer un lien entre Mgenitalium et la prématurité. Sur 8 études publiées, seulement deux cohortes prospectives ont montré une association entre Mgenitalium et la prématurité mais Mgenitalium était associé à d’autres microorganismes également impliqués.

Conclusion

Compte tenu de la faible prévalence de Mgenitalium et de l’absence de preuve en faveur d’une pathogénicité obstétricale, il n’y a pas lieu de dépister systématiquement Mgenitalium en début de grossesse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 9

P. 1202-1203 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Grossesse extra-membraneuse sur j1 avec syndrome polymalformatif au cours d’une grossesse gémellaire bichoriale biamniotique induite : à propos d’un cas
  • J. Lucas, M.-C. Soudan, F. Lanse, M.-A. Coustel, D. Carles, O. Tandonnet, B. Maugey-Laulom, J. Horovitz
| Article suivant Article suivant
  • L’analyse Doppler du flux systolique à l’isthme aortique a-t-elle une place en échographie obstétricale ? À propos d’une cohorte prospective de 191 fœtus
  • O. Martin, J. Chabaneix, M. Fontanges, N. Roquet, F. Coatleven, D. Dallay, J. Horovitz, J.-B. Thambo

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.