Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’analyse Doppler du flux systolique à l’isthme aortique a-t-elle une place en échographie obstétricale ? À propos d’une cohorte prospective de 191 fœtus - 14/11/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2016.08.015 
O. Martin a, , J. Chabaneix b, M. Fontanges c, N. Roquet c, F. Coatleven a, D. Dallay a, J. Horovitz a, J.-B. Thambo b
a Pôle d’obstétrique gynécologie reproduction, centre Aliénor d’Aquitaine, hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 
b Service de maladies cardiovasculaires congénitales, hôpital Haut-Leveque, CHU de Bordeaux, Bordeaux, France 
c Centre d’exploration fœtale, polyclinique Jean-Villar, avenue Maryse-Bastié, 33520 Bruges, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’index systolique à l’isthme aortique (ISI) est un index cardiaque de la balance des performances ventriculaires récemment décrit avec ses valeurs de référence dans une cohorte rétrospective canadienne, ouvrant sur de nombreuses applications cliniques obstétricales, et notamment le retard de croissance intra-utérin d’origine vasculaire.

Objectifs

L’objectif principal de ce travail est de comparer les valeurs de l’ISI obtenues en coupe sagittale à celles obtenues en coupe transverse de Yagel dans une population de fœtus sans cardiopathie issus de mère résidant en France, entre 18 et 38 SA, lors d’une échographie obstétricale de routine dite de dépistage, et de comparer ces valeurs à celles de l’étude princeps de Chabaneix et al. L’objectif secondaire est d’évaluer la faisabilité en échographie obstétricale de la mesure de l’ISI par analyse du flux Doppler à l’isthme aortique par des échographistes obstétricaux non expérimentés à la technique, c’est-à-dire non spécialisés en cardiologie fœtale.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective bicentrique, chez tous les singletons eutrophes consécutifs éligibles, de juin à juillet 2014. Les investigateurs de l’étude comprenaient un médecin cardiologue fœtal et trois échographistes obstétricaux (référent, dépisteur et interne). Les échographies étaient réalisées soit par un médecin seul, soit en binôme : le cardiologue et l’interne ou un des obstétriciens et l’interne. La mesure de l’ISI était obtenue en échographie-Doppler par analyse du signal Doppler pulsé positionné à l’isthme aortique. Ce dernier était réalisé sur une coupe sagittale de la crosse aortique (technique de référence) ou sur une coupe transverse dite de Yagel en faisant le rapport de la vélocité télésystolique (Nadir en cm/s) sur la vélocité au pic systolique (Pic en cm/s). Pour chaque tentative d’ISI, la faisabilité du tir Doppler était appréciée par l’opérateur de manière qualitative. L’ensemble des mesures a été relu a posteriori par le cardiologue qui a jugé de la recevabilité de l’ISI.

Résultats

Le test de comparaison des moyennes ne montre pas de différence significative ISI sur coupe sagittale et ISI sur coupe transversale versus étude princeps (test de Student avec p=0,6375). En termes de faisabilité, l’ISI a pu être calculé dans une majorité de cas par des opérateurs non spécialisés en cardiologie fœtale (75 %). Il existe d’ailleurs une excellente reproductibilité inter-observateur pour la mesure de l’ISI dans cette étude, puisque le coefficient de corrélation intra-class est supérieur à 0,80 pour l’ensemble des mesures réalisées en binôme.

Conclusion

L’index systolique à l’isthme aortique représente donc un nouvel index cardiaque de la balance des performances ventriculaires du fœtus, réalisable par l’obstétricien formé à la technique en coupe sagittale de la crosse aortique comme en coupe transverse de Yagel, et ouvrant sur de nombreuses applications cliniques obstétricales comme notamment le retard de croissance intra-utérin d’origine vasculaire où les mécanismes adaptatifs pourraient modifier l’évolution normale des flux systoliques isthmiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 9

P. 1203 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence et conséquence des infections à Mycoplasma genitalium au cours de la grossesse au CHU de Bordeaux
  • M. Sarrau, S. Pereyre, O. Peuchant, B. De Barbeyrac, D. Dallay, J. Horovitz, J.-L. Brun

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.