Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perforations traumatiques de l’œsophage - 15/11/16

Doi : 10.1016/j.jeurea.2016.09.006 
Chloé Le Gall a, , Laurent Jacob a, Francine Bonnet a, Hélène Corte b
a Service de réanimation chirurgicale, hôpital Saint-Louis (AP–HP), 75010 Paris, France 
b Service de chirurgie générale, digestive et endocrinienne, hôpital Saint-Louis (AP–HP), 75010 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Rares mais graves, les perforations œsophagiennes traumatiques sont le plus souvent iatrogènes. Le principal pourvoyeur en est l’endoscopie digestive haute. Le diagnostic est suspecté devant l’apparition de signes cliniques évocateurs dans les suites d’un acte à risque. La tomodensitométrie cervico-thoraco-abdominale avec opacification digestive est l’examen clé dans cette indication. La stratégie thérapeutique, médicale, radiologique, endoscopique ou chirurgicale, dépend notamment des caractéristiques du patient et de la perforation et du délai diagnostique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Traumatic esophageal perforation is a rare but severe condition, most of the time iatrogenic. The leading cause is upper gastrointestinal endoscopy. The diagnosis is suspected when matching symptoms occur after a high risk procedure. Computed tomography scan of the neck, chest and abdomen with ingestion of contrast media is the key examination in this setting. Management strategy can be conservative, radiologic, endoscopic or surgical, depending on the characteristics of the patient and of the perforation and on the delay to diagnosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œsophage, Perforation, Traumatique, Iatrogène

Keywords : Oesophageal perforation, Traumatic, Iatrogenic


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence de cet article mais la référence de sa première parution : Le Praticien en anesthésie réanimation 2016;20:123–130. DOI de l’article original : http://dx.doi.org/10.1016/j.pratan.2016.04.007.
☆☆ Cet article appartient à la série « Traumatologie ».


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 4

P. 162-169 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pose des cathéters veineux centraux par voie périphérique (PICC line) sous échographie
  • Mihai Ott
| Article suivant Article suivant
  • L’infarctus du myocarde chez la femme : le rôle clé du médecin urgentiste !
  • C. Mounier-Vehier, A.-L. Madika

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.