Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Problématique des hémorragies méningées dans les pays en développement : cas du Togo - 29/11/16

Doi : 10.1016/j.neuchi.2016.06.008 
K.M.H. Ahanogbe a, , M. Belo b, A.K. Beketi a, S. Kpelao a, K.A. Doleagbenou a
a Service de neurochirurgie, CHU Sylvanus Olympio, Lomé, Togo 
b Service de neurologie, CHU Sylvanus Olympio, Lomé, Togo 

Auteur correspondant. Service de neurochirurgie, CHU Tokoin, Togo, Tonga.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Analyser les stratégies diagnostiques et thérapeutiques ainsi que les résultats de la prise en charge des hémorragies sous-arachnoïdiennes spontanées (HSA) au Togo, avant la création d’un service de neurochirurgie.

Méthodes

Nous avons mené une étude de série de cas d’HSA colligés du 30 juin 2005 au 30 juin 2010 dans les CHU de Lomé. Elle a concerné des patients de plus de 15 ans, hospitalisés pour hémorragies méningées de confirmation clinique et/ou radiologique.

Résultats

Trente-cinq cas d’HSA ont été retrouvés et correspondaient à 0,20 % des urgences neurologiques. L’âge moyen était de 48 ans avec des extrêmes de 22 et 78 ans avec un sex-ratio F/H de 1,33. Les troubles de conscience (48,57 %) et les céphalées (42,85 %) étaient les principaux motifs d’admission. Dix-sept patients (48,57 %) étaient hypertendus et 14 (40 %) étaient éthyliques. La ponction lombaire effectuée chez 9 patients (25,71 %) et le scanner cérébral chez 29 patients (82,86 %) avaient respectivement une sensibilité de 100 % et 93,10 %. Quatre cas d’anévrisme intracrânien ont été diagnostiqués. Le délai moyen d’admission était de 3,07±3,69jours. Le traitement était essentiellement symptomatique. La mortalité était de 22,85 % et un handicap lourd était noté chez 8 patients (22,85 %).

Conclusion

Le profil des HSA aux CHU de Lomé semblait différer des données de la littérature. Une trop faible proportion d’anévrismes est diagnostiquée. L’équipement des CHU et la formation de neurochirurgiens seraient indispensables pour améliorer la prise en charge de cette pathologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

To analyze the diagnostic and therapeutic strategies as well as the results of the treatment of spontaneous subarachnoid hemorrhage (SAH) in Togo, before creating a neurosurgery department.

Methods

We conducted a case series of subarachnoid hemorrhage collected from 30 June 2005 to 30 June 2010 in the Universities Hospital of Lomé. It involved patients older than 15 years of age hospitalized for subarachnoid hemorrhage with clinical and/or radiation confirmation.

Results

Thirty-five cases of SAH were found and corresponded to 0.20 % of neurological emergencies. The average age was 48 years with a range of 22 to 78 years with a sex-ratio F/H 1.33. The consciousness disorders (48.57 %) and headaches (42.85 %) were the main reasons for admission. Seventeen patients (48.57 %) had hypertension and 14 (40 %) were ethylic. Lumbar puncture performed in 9 patients (25.71 %) and CT scan in 29 patients (82.86 %), respectively, had a sensitivity of 100 % and 93.10 %. Four cases of intracranial aneurysm were diagnosed. The admission average was 3.07±3.69 days. The treatment was mainly symptomatic. Mortality was 22.85 % and severe disability was observed in 8 patients (22.85 %).

Conclusion

The profile of the SAH in Lomé appeared to differ from the literature. Too low a proportion of aneurysm is diagnosed. The equipment of Hospital and neurosurgeons training would be needed to improve the management of this pathology.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : AVC, Hémorragie sous-arachnoïdienne, Togo

Keywords : Stroke, Subarachnoid hemorrhage, Togo


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° 6

P. 312-316 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Utilisation de vis cimentées percutanées dans la prise en charge rachidienne des patients à faible capacité osseuse
  • S. Pesenti, T. Graillon, N. Mansouri, T. Adetchessi, P. Tropiano, B. Blondel, S. Fuentes
| Article suivant Article suivant
  • Ruptured intracranial aneurysm in patients with osteogenesis imperfecta: 2 familial cases and a systematic review of the literature
  • T. Gaberel, A. Rochey, C. di Palma, F. Lucas, E. Touze, E. Emery

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.