Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Antidépresseurs et tolérance : déterminants et prise en charge des principaux effets indésirables - 02/12/16

Doi : 10.1016/j.encep.2016.05.006 
D.J. David a, , 1 , D. Gourion b
a Inserm, UVSQ, CESP, université Paris-Saclay, université Paris-Sud, 5, rue J.-B.-Clement, tour D1, 2e étage, 92296 Chatenay-Malabry cedex, France 
b 17, rue des Marronniers, 75016 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La prise en charge du trouble dépressif majeur (TDM) a pour objectif principal la rémission des symptômes dépressifs, tout en réduisant les possibles complications et les risques de rechutes. Par ailleurs, s’il faut attendre plusieurs semaines pour que les antidépresseurs puissent démontrer une pleine efficacité, leurs effets indésirables apparaissent beaucoup plus rapidement et peuvent être la source d’une mauvaise observance. Cet aspect a souvent pour conséquences la réduction des doses et/ou le changement de molécule qui ont pour conséquences de retarder la rémission. Cette revue s’attache à présenter, à partir des propriétés pharmacologiques des grandes classes d’antidépresseur (inhibiteur de la monoamine-oxydase [IMAO] ; antidépresseur tricyclique [ATC] ; inhibiteur sélectif de recapture de la sérotonine [ISRS] et inhibiteur de recapture de la sérotonine et de la noradrénaline [IRSN]), les mécanismes pharmacologiques impliqués dans leurs effets indésirables en se focalisant sur les dysfonctions sexuelles, les nausées/vomissements et les variations pondérales ainsi que les troubles du sommeil. Si la dopamine par l’activation des récepteurs D1/2, la noradrénaline par le contrôle du système nerveux autonome facilite le désir sexuel, l’augmentation de la transmission sérotoninergique l’inhibe via l’activation des récepteurs 5-HT1B/2A/2C. Les médicaments responsables des nausées/vomissements ont pour principales caractéristiques d’activer les récepteurs aux opiacés μ ou les récepteurs sérotoninergique 5-HT3 et/ou dopaminergique D2. Enfin, parmi les causes responsables de la prise de poids sous antidépresseur, là encore, la neurotransmission monoaminergique y joue un rôle important. Le blocage des récepteurs sérotoninergiques 5-HT2C et histaminergique H1 est directement responsable de la prise de poids. Enfin, l’activation des récepteurs sérotoninergiques postsynaptiques et notamment des récepteurs 5-HT1A/1B/3/7 va modifier la vigilance, les mouvements oculaires rapides lors du sommeil ou plus basiquement la durée du sommeil. En conclusion, si l’activation des récepteurs 5-HT, DA ou NA suite à l’augmentation de la neurotransmission monoaminergique, via le blocage de la recapture ou l’inhibition de la MAO participe directement à l’activité antidépressive, elle est aussi responsable des effets indésirables, causes d’une mauvaise observance et donc d’échecs thérapeutiques. Enfin, il ne faut pas sous-estimer la place parfois considérable de l’effet nocebo dans la survenue d’effets indésirables. L’antidépresseur de demain aurait pour objectif d’avoir une efficacité rapide chez des patients non répondeurs ou résistants aux molécules actuellement disponibles tout en améliorant certains effets de tolérance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Antidepressant therapy aims to reach remission of depressive symptoms while reducing the complications and risks of relapse. Even though they have proven their efficacy, it takes several weeks for antidepressants to demonstrate full effectiveness, and adverse effects occur more quickly or (quicker) which can be a source of poor compliance. This latest aspect often leads to dose reduction and/or change of molecule that have the effect of delaying remission. This review attempts to present, from the pharmacological properties of the major classes of antidepressants (monoamine oxidase inhibitor [MAOI], tricyclic antidepressants [TCA], selective serotonin reuptake inhibitor [SSRI] and serotonin and noradrenaline reuptake inhibitor [SNRI]), to the pharmacological mechanisms involved in adverse effects by focusing on sexual dysfunction, nausea/vomiting, and weight changes and sleep disruption. If the activation of dopamine D1/2 or norepinephrine receptors through the autonomic nervous system controls and facilitates sexual desire, increasing serotoninergic transmission through 5-HT1B/2A/2C receptors activation inhibits this process. The pharmacological properties of drugs inducing nausea/vomiting activate opiate receptors μ, increase dopaminergic and serotoninergic transmission activating the dopamine D2 and serotonin 5-HT3 receptors, respectively. Among the causes responsible for weight gain under antidepressant therapy, monoamine neurotransmission still plays an important role. The blockade of serotonin 5-HT2C or histamine H1 receptors is directly responsible for weight gain. Finally, the activation of 5-HT1A/1B/3/7 serotoninergique receptors modulates wakefulness, raid eyes movement or sleep duration. In conclusion, if antidepressant activity of SERT or MAO inhibitors is an indirect consequence of postsynaptic 5-HT, DA, NA receptor activation, it is also responsible for side effects, causes of poor compliance and hence therapeutic failures. Finally, we need to take into account the key role of the nocebo effect in the occurrence of adverse effects. The next generation of antidepressant would aim to have a rapid efficacy in patients unresponsive or resistant to drugs currently available while improving certain effects of tolerance through an optimization of their psychopharmacological properties leading to a reduction of their side effects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Antidépresseur, Tolérance, Effets indésirables, Dysfonctions sexuelles, Nausées/vomissements, Variations pondérales, Troubles du sommeil

Keywords : Antidepressant, Tolerance, Side effects, Sexual dysfunction, Nausea/vomiting, Weight gain, Sleep disorders


Plan


© 2016  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 6

P. 553-561 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les effets du contact par le regard : un enjeu thérapeutique ?
  • M. Baltazar, L. Conty
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome métabolique et troubles bipolaires : le sommeil est-il le chaînon manquant ?
  • H. Brochard, C. Boudebesse, C. Henry, O. Godin, M. Leboyer, B. Étain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.