Médecine

Paramédical

Autres domaines


Épidémiologie et facteurs de risque de la prématurité - 06/12/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2016.09.013 
H. Torchin a, , c , P.-Y. Ancel a, b, c
a Inserm U1153, DHU risques et grossesse, équipe de recherche en épidémiologie obstétricale, périnatale et pédiatrique, centre de recherche épidémiologie et statistique Sorbonne Paris Cité, bâtiment Port-Royal, 53, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris, France 
b URC – CIC P1419, groupe hospitalier Cochin Hôtel-Dieu, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75014 Paris, France 
c Université Paris Descartes, Paris, France 

Auteur correspondant. Inserm U1153, équipe de recherche en épidémiologie obstétricale, périnatale et pédiatrique, hôpital Tenon, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 18
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Faire la synthèse des connaissances sur l’incidence et sur certains facteurs de risque de la prématurité. Décrire la morbi-mortalité néonatale et le devenir des enfants nés prématurément selon l’âge gestationnel et le contexte de naissance.

Matériel et méthodes

Consultation de la base de données MedLine.

Résultats

Dans le monde, en 2010, environ 15 millions d’enfants sont nés avant 37 semaines d’aménorrhée, représentant 11 % des naissances vivantes. Environ 85 % des enfants nés avant 37 SA relèvent de la prématurité modérée ou tardive (32–36 SA), 10 % de la grande prématurité (28–31 SA), et 5 % de la très grande prématurité (<28 SA). En France, 60 000 enfants par an naissent avant 37 SA, dont 12 000 avant 32 SA. Ces naissances prématurées sont dues en France pour moitié à une prématurité spontanée (mise en travail spontanée ou rupture prématurée des membranes) et pour moitié à une prématurité induite. De nombreux facteurs identifiables en période péri-conceptionnelle sont associés au risque de prématurité, essentiellement des facteurs maternels (sociodémographiques, obstétricaux, psychologiques, génétiques), mais également des facteurs paternels et environnementaux. L’âge gestationnel de naissance a un impact très fort sur la mortalité, sur la morbidité néonatale sévère et sur le développement de l’enfant. Les pathologies de la grossesse et le contexte de naissance déterminent également en partie le devenir de l’enfant.

Conclusion

La prématurité constitue un enjeu de santé publique majeur ; au niveau mondial, c’est l’une des principales causes de mortalité avant l’âge de 5 ans ainsi que de troubles du développement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To synthesize the available evidence regarding the incidence and several risk factors of preterm birth. To describe neonatal outcomes according to gestational age and to the context of delivery.

Materials and methods

Consultation of the Medline database.

Results

In 2010, 11% of live births (15 million babies) occurred before 37 completed weeks of gestation worldwide. About 85% of these births were moderate to late preterm babies (32–36 weeks), 10% were very preterm babies (28–31 weeks) and 5% were extremely preterm babies (<28 weeks). In France, premature birth concerns 60,000 neonates every year, 12,000 of whom are born before 32 completed weeks of gestation. Half of them are delivered after spontaneous onset of labor or preterm premature rupture of the membranes, and the other half are provider-initiated preterm births. Several maternal factors are associated with preterm birth, including sociodemographic, obstetrical, psychological, and genetic factors; paternal and environmental factors are also involved. Gestational age is highly associated with neonatal mortality and with short- and long-term morbidities. Pregnancy complications and the context of delivery also have an impact on neonatal outcomes.

Conclusion

Preterm birth is one of the leading cause of the under-five mortality and of neurodevelopmental impairment worldwide; it remains a major public health issue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prématurité spontanée, Épidémiologie, Facteurs de risque, Mortalité, Morbidité

Keywords : Premature birth, Epidemiology, Risk factors, Neonatal outcome


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 10

P. 1213-1230 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Recommandations pour la pratique clinique : prévention de la prématurité spontanée et de ses conséquences (hors rupture des membranes) — Méthode et organisation
  • L. Sentilhes, B. Langer, M.-V. Senat
| Article suivant Article suivant
  • Mode de vie et règles hygiénodiététiques pour la prévention de la prématurité spontanée chez la femme enceinte asymptomatique
  • E. Maisonneuve

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.