Médecine

Paramédical

Autres domaines


Mode d’accouchement en cas de prématurité spontanée - 06/12/16

Doi : 10.1016/j.jgyn.2016.09.021 
N. Mottet a, , b , D. Riethmuller a, b
a Pôle Mère–Femme, CRHU Jean-Minjoz, 3, boulevard Flemming, 25030 Besançon cedex, France 
b Université de Franche comté, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But

Évaluer la balance bénéfices/risques de la voie d’accouchement selon la présentation fœtale en cas de naissance prématurée spontanée. Évaluer les modalités de surveillance pendant le travail, discuter des modalités d’accouchement et du clampage tardif du cordon ombilical en cas de prématurité spontanée.

Matériel et méthodes

Recherche bibliographique en langue française et anglaise à partir des bases de données Medline et Cochrane entre 1983 et 2016 et des recommandations des sociétés savantes.

Résultats

En cas de présentation céphalique, aucune étude ne permet d’affirmer que la césarienne améliore le pronostic néonatal au cours du travail prématuré spontané. Cependant, la voie haute semble associée à une morbidité maternelle plus importante que la voie basse (NP4). Ainsi, la césarienne systématique du simple fait de la prématurité n’est pas recommandée lors d’un travail prématuré spontané (accord professionnel). Les données actuelles ne permettent pas de recommander une voie plutôt qu’une autre pour l’accouchement du siège prématuré (accord professionnel). Une surveillance continue du rythme cardiaque fœtal est recommandée pendant le travail prématuré (accord professionnel). Les données disponibles sont insuffisantes pour proposer l’utilisation du pH ou des lactates au scalp avant 34 SA comme moyen de surveillance de deuxième ligne (accord professionnel). Il n’est pas recommandé de réaliser un accouchement instrumental systématique en cas de naissance prématurée (accord professionnel). Le choix de l’instrument dépend de l’expérience de l’opérateur. L’utilisation de la ventouse est possible lorsque l’ossification est jugée satisfaisante, le plus souvent après 34 SA (accord professionnel). Aucune étude n’a analysé la réalisation systématique d’une épisiotomie du fait de la seule prématurité. Il n’est pas recommandé de réaliser systématiquement une épisiotomie lors de l’expulsion d’un fœtus prématuré (accord professionnel). Si l’état néonatal ou maternel le permet, un clampage retardé peut être envisagé (accord professionnel). Les données disponibles dans la littérature sont insuffisantes pour recommander systématiquement cette procédure lors de la naissance d’un enfant prématuré (NP3).

Conclusion

Il n’est pas possible de démontrer la supériorité d’une voie d’accouchement plutôt qu’une autre lors d’une naissance prématurée spontanée quelle que soit la présentation fœtale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To evaluate the benefit/risk balance of way of birth according to fetal presentation, to assess monitoring during preterm labor, to discuss method of delivery and practice of delayed cord clamping in case of spontaneous preterm birth.

Methods

Bibliographic research from the Pubmed database and recommendations issued by the main scientific societies, and assignment of a level of evidence and a recommendation grade.

Results

In case of vertex presentation, no studies suggest that cesarean section improve neonatal outcome during spontaneous preterm birth (LE4). Nevertheless, cesarean is associated with higher maternal morbidity than vaginal delivery. Thus, routine cesarean is not recommended simply because of a spontaneous preterm labor (professional consensus). The available data do not allow specific recommendations about the choice of mode of delivery for preterm breech presentation in view of the low levels of proof (Professional consensus). Fetal rate monitoring is necessary during preterm labor (Professional consensus). Current data about second lines method for fetal surveillance (fetal scalp blood for pH or lactates) are insufficient to recommend their use before 34 WG (Professional consensus). Systematic assisted vaginal delivery is not recommended during preterm birth (Professional consensus). Use of vacuum is possible after 34 WG when cranial vertex ossification is considered satisfactory (Professional consensus). Systematic use of episiotomy in case of preterm birth is not recommended (Professional consensus). A delayed cord clamping is possible if the neonatal or maternal state so permits (Professional consensus). The available data are insufficient to recommend a systematic use of this procedure (LE3).

Conclusion

In case of preterm delivery, the available data do not allow specific recommendations about the choice of mode of delivery regardless of fetal presentation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Voie d’accouchement, Prématurité, Siège, Césarienne, Accouchement instrumental, Clampage du cordon

Keywords : Preterm delivery, Breech, Fetal scalp blood, Assisted vaginal delivery, Episiotomy, Delayed cord clamping


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 10

P. 1434-1445 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Protection cérébrale de l’enfant né prématuré par le sulfate de magnésium
  • S. Marret, P.-Y. Ancel
| Article suivant Article suivant
  • Recommandations pour la pratique clinique : prévention de la prématurité spontanée et de ses conséquences (hors rupture des membranes) — Texte des recommandations (texte court)
  • L. Sentilhes, M.-V. Sénat, P.-Y. Ancel, E. Azria, G. Benoist, J. Blanc, G. Brabant, F. Bretelle, S. Brun, M. Doret, C. Ducroux-Schouwey, A. Evrard, G. Kayem, E. Maisonneuve, L. Marcellin, S. Marret, N. Mottet, S. Paysant, D. Riethmuller, P. Rozenberg, T. Schmitz, H. Torchin, B. Langer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.