Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacy and safety of prehospital administration of unfractionated heparin, enoxaparin or bivalirudin in patients undergoing primary percutaneous coronary intervention for ST-segment elevation myocardial infarction: Insights from the ORBI registry - 07/12/16

Doi : 10.1016/j.acvd.2015.10.007 
Vincent Auffret a, b, c, , Guillaume Leurent a, b, c, Dominique Boulmier a, b, c, Marc Bedossa a, b, c, Amer Zabalawi d, Jean-Philippe Hacot e, Isabelle Coudert f, Emmanuelle Filippi g, Philippe Castellant h, i, Antoine Rialan j, Gilles Rouault k, Philippe Druelles l, Bertrand Boulanger m, Josiane Treuil n, Bertrand Avez o, Marielle Le Guellec a, b, c, Martine Gilard h, i, Hervé Le Breton a, b, c
a Service de cardiologie et maladies vasculaires, CHU de Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35000 Rennes, France 
b Université de Rennes 1, LTSI, Rennes, France 
c Inserm, U1099, Rennes, France 
d Service de cardiologie, centre hospitalier de Saint-Brieuc, Saint-Brieuc, France 
e Service de cardiologie, centre hospitalier de Lorient, Lorient, France 
f SAMU, centre hospitalier de Saint-Brieuc, Saint-Brieuc, France 
g Service de cardiologie, centre hospitalier de Vannes, Vannes, France 
h Département de cardiologie, CHU de Brest, Brest, France 
i EA4324, UFR sciences et techniques, optimisation des régulations physiologiques (ORPhy), Brest, France 
j Service de cardiologie, centre hospitalier de Saint-Malo, Saint-Malo, France 
k Service de cardiologie, centre hospitalier de Quimper, Quimper, France 
l Service de cardiologie, clinique Saint-Laurent, Rennes, France 
m SAMU, centre hospitalier de Vannes, Vannes, France 
n SAMU, CHU de Brest, Brest, France 
o Service des urgences médicales, CHU de Rennes, Rennes, France 

Corresponding author. Service de cardiologie et maladies vasculaires, CHU de Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35000 Rennes, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Despite numerous studies in recent years, the best anticoagulant option for primary percutaneous coronary intervention (PCI) remains a matter of debate.

Aims

To compare in-hospital outcomes after prehospital administration of low-dose unfractionated heparin (UFH)±glycoprotein IIb/IIIa inhibitors (GPIs), enoxaparin±GPIs, or bivalirudin in patients undergoing primary PCI for ST-segment elevation myocardial infarction (STEMI).

Methods

A total of 1720 patients (median age 62.0 years, 79.2% male) who had been enrolled in a prospective registry and received an injectable anticoagulant in physician-staffed mobile intensive care units before primary PCI were included in the study. The main outcomes were in-hospital major adverse cardiovascular events (MACE) (a composite of all-cause mortality, non-fatal myocardial infarction, stroke or definite stent thrombosis) and in-hospital major bleeding (Bleeding academic research consortium type 3 or 5).

Results

UFH was administered in 420 (24.4%) patients, enoxaparin in 1163 (67.6%) patients and bivalirudin in 137 patients (8.0%). Rates of in-hospital MACE were 7.4% with UFH, 6.0% with enoxaparin and 6.6% with bivalirudin, with no significant differences between groups (P=0.628). In-hospital major bleeding occurred in 1.7% of patients on UFH, 1.4% on enoxaparin and 1.5% on bivalirudin (P=0.851). By multivariable analysis, the prehospital anticoagulant used was not an independent predictor of MACE or major bleeding.

Conclusion

In this prospective registry, there were no significant differences in the rates of in-hospital MACE or major bleeding after prehospital initiation of UFH, enoxaparin or bivalirudin in patients treated by primary PCI for STEMI.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Malgré de nombreuses et récentes études, le traitement anticoagulant optimal pour l’angioplastie primaire (AP) reste un sujet débattu.

Objectif

Comparer l’efficacité et la sécurité d’une administration pré-hospitalière de trois anticoagulants différents chez des patients traités par AP pour un syndrome coronaire aigu avec élévation du segment ST (SCA ST+) : l’héparine non fractionnée (HNF) à faible dose±anti-glycoprotéines IIb/IIIa, l’énoxaparine±anti-glycoprotéines IIb/IIIa et la bivalirudine.

Méthodes

Un total de 1720 patients (âge médian 62 ans ; 79,2 % d’hommes), faisant partie d’un registre prospectif et ayant reçu un anticoagulant injectable dans des ambulances médicalisées avant une AP, ont été inclus dans cette étude. Les critères principaux étaient la survenue d’un évènement cardiovasculaire majeur (ECM) intra-hospitalier (composite de la mortalité totale, des ré-infarctus, des accidents vasculaires cérébraux et des thromboses de stent certaines) et la survenue d’un saignement majeur (bleeding academic research consortium type 3 ou 5).

Résultats

L’HNF a été administrée à 420 (24,4 %), l’enoxaparine à 1163 (67,6 %) et la bivalirudine à 137 (8,0 %) patients. Le taux d’ECM était de 7,4 % avec l’HNF, 6,0 % avec l’enoxaparine et 6,6 % avec la bivalirudine sans différence significative entre les groupes (p=0,628). Un saignement majeur est survenu chez 1,7 % des patients avec l’HNF, 1,4 % avec l’enoxaparine et 1,5 % avec la bivalirudine (p=0,851). En analyse multivariée, l’anticoagulant utilisé en pré-hospitalier n’était pas un facteur prédictif indépendant d’ECM ou de saignement majeur.

Conclusion

Dans ce registre prospectif, les taux d’ECM ou de saignement majeur étaient comparables après administration pré-hospitalière d’HNF, d’enoxaparine ou de bivalirudine chez des patients traités par AP pour SCA ST+.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : ST-segment elevation myocardial infarction, Unfractionated heparin, Enoxaparin, Bivalirudin, Outcomes

Mots clés : Syndrome coronaire aigu avec élévation du segment ST, Héparine non fractionnée, Enoxaparine, Bivalirudine, Pronostic

Abbreviations : ATOLL, BARC, BRAVE, BRIGHT, CABG, CI, COPD, ECG, ECMO, EUROMAX, FAST-MI, GPI, HEAT-PPI, HORIZONS-AMI, LBBB, LVEF, MACE, MICU, NACE, OR, ORBI, PCI, RR, STEMI, TIMI, UFH


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 109 - N° 12

P. 696-707 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Initial experience with the WATCHMAN™ left atrial appendage system for stroke prevention in atrial fibrillation: A single-centre registry
  • Guillaume Bonnet, Erwan Salaun, Mathieu Pankert, Thomas Cuisset, Jean-Louis Bonnet
| Article suivant Article suivant
  • Inflammation in atherosclerosis
  • Soraya Taleb

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.