Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diminution de la prévalence du docteur shopping de la buprénorphine entre 2004 et 2014 en France - 19/12/16

Trend in buprenorphine and methadone shopping behavior in France from 2004 to 2014

Doi : 10.1016/j.lpm.2016.10.011 
Mélanie Kernisant 2, Jessica Delorme 1, 2, Jean-Luc Kabore 1, 2, Georges Brousse 5, Catherine Laporte 4, Marie Zenut 2, Chouki Chenaf 1, 2, Nicolas Authier 1, 2, 3, 6, , 7
1 Université d’Auvergne, faculté de médecine, Inserm, UMR 1107 NEURO-DOL, BP 38, 63001 Clermont-Ferrand, France 
2 CHU de Clermont-Ferrand, centres addictovigilance et pharmacovigilance Auvergne (CEIP-CRPV), service de pharmacologie médicale, BP 69, 63003 Clermont-Ferrand, France 
3 CHU de Clermont-Ferrand, centre d’évaluation et de traitement de la douleur (CETD), service de pharmacologie médicale, BP 69, 63003 Clermont-Ferrand, France 
4 Université d’Auvergne, faculté de médecine, département de médecine générale, BP 38, 63001 Clermont-Ferrand, France 
5 CHU de Clermont-Ferrand, service de psychiatrie et addictologie, CMPB, BP 69, 63003 Clermont-Ferrand, France 
6 Faculté de médecine, institut Analgesia, BP 38, 63001 Clermont-Ferrand, France 

Nicolas Authier, CHU de Clermont-Ferrand, centres addictovigilance et pharmacovigilance Auvergne (CEIP-CRPV), service de pharmacologie médicale, BP 69, 63003 Clermont-Ferrand, France.

Résumé

Introduction

Les médicaments de substitution aux opioïdes (MSO) font largement l’objet de mésusage et de diversion à travers le monde. Le docteur shopping représente la principale voie d’obtention des MSO dans l’abus ou la diversion. L’objectif de cette étude était d’estimer l’évolution de la prévalence du docteur shopping de la buprénorphine haut dosage (BHD) et de la méthadone (MTD) entre 2004 et 2014 à partir des données de remboursement de l’Assurance maladie française.

Méthode

Étude descriptive transversale annuelle répétée entre 2004 et 2014 des patients traités par MSO (BHD ou MTD) à partir des données de remboursement de l’Assurance maladie française. Le docteur shopping est défini comme un chevauchement d’ordonnances d’au moins un jour, prescrites par ≥2 médecins différents et délivrées dans ≥3 pharmacies différentes.

Résultats

Plus de trois quarts des patients BHD étaient des hommes (77,9 % en 2014), d’âge moyen variant de 33,4±7,6 ans en 2004 à 39,5±9,3 ans en 2014, p<0,001. Concernant la MTD, 72,9 % des patients étaient des hommes en 2014, d’âge moyen variant de 33,5±6,9 ans en 2004 à 37,1±8,5 ans en 2014, p<0,001. En 2014, 35 % des patients BHD et 36 % des patients MTD avaient une prise en charge en affection longue durée justifiée par une maladie psychiatrique. La prévalence du docteur shopping de la BHD a significativement diminué entre 2004 et 2014 (12,6 % versus 3,9 %, p<0,001). Le docteur shopping de la MTD était quasi inexistant sur la période d’étude (0,2 % à 0,5 %). La prévalence annuelle du docteur shopping était significativement supérieure pour la BHD comparée à la MTD quel que soit l’année étudiée (p<0,001).

Conclusion

Le docteur shopping de la BHD a fortement diminué entre 2004 et 2014. Celui de la MTD apparaît comme faible sur cette période mais il faut noter le biais relatif aux conditions plus strictes de prescription et délivrances de la MTD ainsi que de l’existence des délivrances de MTD en centres (CSAPA) qui ne sont pas comptabilisée dans les données de remboursement (dotations hospitalières). Ces résultats pourraient être entre autres la conséquence des recommandations de bonnes pratiques sur les médicaments de substitution aux opioïdes en 2004 ainsi que de la mise au point de l’ANSM sur le bon usage de la BHD publiée en 2011.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The opioid maintenance treatments (OMT) are widely misused and diverted in many countries. Doctor shopping represented the main way to obtain high quantities of opioids in abuse/diversion. The aim of this study was to assess the trends in the prevalence of doctor shopping for high dosage buprenorphine (HDB) and methadone (MTD) from 2004 to 2014 by using the French Health Insurance claims.

Methods

This was a cross-sectional study of patients treated by OMT (High Dosage Buprenorphine or Methadone) between 2004 and 2014 from a representative sample of the French Health Insurance claims. Doctor shopping was defined as at least 1 day of overlapping prescriptions, written by at least 2 different prescribers and filled in at least 3 different pharmacies.

Results

HDB patients were more likely men (77.9 % in 2014) with a mean age ranged from 33.4±7.6 years in 2004 to 39.5±9.3 years in 2014, P<0.001. MTD patients were also more likely men (73.9 % in 2014) with a mean age ranged from 33.5±6.9 years in 2004 to 37.1±8.5 years in 2014, P<0.001. In 2014, 35 % of HDB patients and 36 % of MTD patients presented a long-term disease which was most frequently a mental health disorders. The prevalence of doctor shopping for HDB decreased from 2004 to 2014 (12.6 % versus 3.9 %, P<0.001). The prevalence of doctor shopping for MTD was very low during the period study (0.2 % to 0.5 %). Overall, the prevalence of doctor shopping was higher for HDB than for MTD whatever the year (P<0.001) of the study.

Conclusion

Doctor shopping for HDB decreased significantly during the last decade while doctor shopping for MTD remained nearly inexistent even if it could be underestimated because of dispensations in specialized centers and in hospitals not comprised in the insurance claims. The low rates of doctor shopping reported in these last years could result from the guidelines for good practices in OMT use made in 2004 and the adjustments of ANSM (French National Agency for Medicines and Health Products Safety) for HDB best use made in 2011.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 12P1

P. e369-e375 - décembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Contents
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge de la douleur des personnes âgées en soins primaires : l’ouverture vers les interventions non médicamenteuses. Analyse qualitative de l’expérience des médecins généralistes
  • Agnes Oude Engberink, Beatrice Lognos, Melanie Badin, François Carbonnel, Marion Lalau, Hubert Blain, Gérard Bourrel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.