Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Temps préprothétiques de la réalisation des bridges - 23/12/16

[28-684-C-10]  - Doi : 10.1016/S0000-0000(09)49163-0 
R. Noharet  : Assistant hospitalo-universitaire des CSERD, ancien interne en odontologie, S. Viennot : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier, Y. Allard : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier, G. Malquarti : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service d'odontologie des Hospices civils de Lyon, Unité fonctionnelle de prothèses, 6-8, place Depéret, 69372 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les bridges sont toujours une thérapeutique d'actualité (supports dentaire ou implantaire). Quel que soit le type d'ancrage utilisé, la clef de réussite de ces traitements prothétiques repose sur un plan de traitement obtenu et réfléchi après une analyse clinique et paraclinique minutieuse. Il est inconcevable de réaliser un traitement prothétique sans un assainissement préalable. Celui-ci fait intervenir les techniques chirurgicales d'extraction, d'odontologie conservatrice, d'endodontie mais aussi et surtout la thérapeutique de parodontie initiale qui semble incontournable. L'objectif est de réaliser une prothèse finale sur des fondations et un terrain assainis et cicatrisés, seuls garants d'un résultat optimal et stable sur le long terme. Certaines situations cliniques doivent faire appel à une reconstruction plus globale. En effet, le projet prothétique (associé éventuellement à des examens d'imagerie) peut mettre en évidence un défaut de volume des tissus environnants. Il s'agit donc d'une reconstruction plus globale : éléments dentaires associés aux tissus mous et durs environnants (techniques de greffe). Cette réflexion est primordiale dans les secteurs esthétiques afin d'obtenir un résultat optimal. L'esthétique est certes un objectif important dans nos réhabilitations prothétiques mais ne doit pas faire oublier l'aspect principal de nos restaurations : l'objectif fonctionnel. Il est donc important de faire une analyse dans ce sens : l'analyse occlusale y répond. Elle doit mettre en avant (et traiter) les situations non équilibrées et instables induisant un risque biomécanique et mettant donc en péril nos traitements. Enfin, le temps de la temporisation est un élément capital, il permet d'évaluer la justesse du raisonnement initial mais aussi d'attendre les délais de cicatrisation. Il sera possible d'apporter des modifications éventuellement nécessaires afin d'optimiser cette prothèse. Une fois toutes ces étapes respectées, la réalisation de la prothèse définitive n'est qu'une simple formalité, elle sera la copie conforme des prothèses de temporisation validées sur des tissus périprothétiques sains.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prothèse conjointe, Temporisation, Occlusion, Parodontie initiale


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Confection des modèles de travail en prothèse conjointe
  • O. Laviole
| Article suivant Article suivant
  • Réalisation clinique d'une prothèse fixée unitaire : optimisation du résultat esthétique
  • M. Clément, R. Noharet, S. Viennot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.