Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pharmacologie endodontique (III). Les médications temporaires - 23/12/16

[28-614-C-10]  - Doi : 10.1016/S0000-0000(11)56351-X 
A. Claisse-Crinquette  : Maître de conférences des Universités, praticien hospitalier
Centre hospitalier régional universitaire de Lille, 452, avenue de Dunkerque, 59130 Lambersart, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Depuis des décennies, de nombreux agents thérapeutiques ont été proposés pour répondre aux objectifs endodontiques : parage canalaire, contrôle de l'infection et maîtrise de la douleur. Si beaucoup ont disparu de notre arsenal thérapeutique, pléthorique il y a encore quelques années, d'autres résistent à l'épreuve du temps et ont même vu leurs indications se multiplier au fur et à mesure de l'avancement des recherches et des résultats cliniques obtenus. L'évolution se fait dans le sens de la simplification. Une fois l'indication thérapeutique posée dans le contexte opératoire, le souci d'efficacité et la tolérance biologique sont les facteurs essentiels du choix de notre pharmacologie endodontique. C'est ainsi que les antiseptiques toxiques, tel les phénols, les aldéhydes ou les dérivés iodés, sont à proscrire. Les antibiotiques et les corticoïdes locaux ainsi que les antalgiques pulpaires sont aujourd'hui déconseillés comme médicaments intracanalaires. La chlorhexidine présente une rémanence de son action antiseptique, intéressante à exploiter en interséance, mais l'hydroxyde de calcium, utilisé pur ou en association avec le paramonochlorophénol camphré, reste la médication de choix lorsque l'obturation canalaire immédiate n'est pas possible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médicaments interséances, Antiseptiques endodontiques, Antibiotiques locaux, Corticoïdes locaux, Antalgiques pulpaires


Plan


 Cet article a fait l'objet d'une prépublication en ligne : l'année de copyright peut donc être antérieure à celle de la mise à jour à laquelle il est intégré.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Pharmacologie endodontique (II). Les matériaux d'obturation canalaire et leurs solvants
  • A. Claisse-Crinquette
| Article suivant Article suivant
  • Asepsie-antisepsie en endodontie
  • M. Pérard, J. Le Clerc, T. Gautier, F. Perez, J.-M. Vulcain, A. Dautel, A. Le Goff

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.