Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Stomatodynie : une douleur neuropathique ? - 23/12/16

[28-295-C-10]  - Doi : 10.1016/S1877-7864(13)62661-0 
P. Zimmermann  : Chirurgien-dentiste principal, adjoint au chef de service, F. Denhez, Chirurgien-dentiste en chef, adjoint au chef de service, V. Vetter : Chirurgien-dentiste en chef, adjoint au chef de service, O. Giraud : Médecin en chef, spécialistedes Hôpitaux des Armées, adjoint au chef de service
 Service de chirurgie plastique, maxillofaciale et stomatologie, Hôpital d'instruction des Armées Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, BP 406, 92141 Clamart cedex, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

La stomatodynie n'est pas un problème majeur de santé publique. Sa faible prévalence, son épidémiologie caricaturale et les difficultés rencontrées par les praticiens à traiter cette sensation de brûlure orale, sans causes apparentes et sans autres éléments tangibles que la souffrance des patients atteints, ont contribué à entretenir l'idée d'une manifestation psychogène, requérant les compétences d'un psychothérapeute plutôt que celles d'un stomatologiste ou d'un neurologue. Comme une conséquence, la littérature s'est longtemps révélée pauvre en propositions étiopathogéniques alternatives argumentées. En tout état de cause, la stomatodynie est un trouble orofacial chronique qui, s'il n'est pas toujours présenté comme une « douleur » par les patients amenés à consulter, induit souvent une détresse morale liée à sa chronicité. Plusieurs publications ont récemment mis en évidence des dysfonctionnements neurologiques centraux et périphériques, parmi des populations de patients présentant des dysesthésies orales et exempts par ailleurs de toute atteinte générale ou locale induisant classiquement ce type de symptôme. Ces découvertes renforcent, pour la stomatodynie, la conception d'une entité singulière, à dominance neuropathique, dont l'étiologie demeure énigmatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Stomatodynies, Glossodynies, Burning mouth syndrome, Dysesthésies orales, Douleurs neuropathiques, Douleurs chroniques


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Algies faciales
  • G. Thiéry, E. Sagui, L. Guyot
| Article suivant Article suivant
  • Thrombophlébites craniofaciales
  • A. Dagain, G. Thiéry, R. Dulou, J.-M. Delmas, P. Pernot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.