Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Arthroscopie du poignet, techniques et indications - 29/12/16

[44-349]  - Doi : 10.1016/S0246-0467(16)66189-5 
A. Cambon-Binder a, C. Mathoulin b,
a Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, SOS main, Hôpital Saint-Antoine, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 
b Institut de la main, Clinique Bizet, 23, rue Georges-Bizet, 75116 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 14
Iconographies 47
Vidéos 7
Autres 1

Résumé

Apparue dans les années 1970, l'arthroscopie du poignet était cantonnée initialement à l'exploration radiocarpienne et médiocarpienne dans les cas où persistait un doute diagnostique après bilan clinique et d'imagerie. Peu à peu, des indications thérapeutiques sont apparues, jusqu'à en faire un outil incontournable dans le traitement de certaines pathologies traumatiques ou dégénératives. Par ailleurs, l'évaluation dynamique des structures ligamentaires a permis l'amélioration des connaissances sur la physiologie du poignet. Tout comme à l'épaule ou au genou, elle devient progressivement un mode opératoire de référence dans certaines pathologies. Faiblement invasive, ses complications sont rares, tandis que la chirurgie à ciel ouvert du poignet est régulièrement pourvoyeuse de raideur postopératoire. Sa pratique nécessite une bonne connaissance de l'anatomie osseuse et ligamentaire du poignet et un entraînement spécifique. Après avoir présenté le matériel nécessaire et l'installation du patient, nous détaillerons les principaux éléments d'anatomie appliquée à l'arthroscopie. Cette technique est en voie de supplanter la chirurgie à ciel ouvert lors de la réduction de fragments articulaires spécialement centraux et dorsaux de radius distal ou bien lors de la réparation de lésions du ligament triangulaire (triangular fibrocartilage complex). Elle constitue un moyen mini-invasif d'effectuer la résection des kystes arthrosynoviaux palmaires et dorsaux du poignet, de contrôler la réduction à foyer fermé d'une fracture du scaphoïde, de mettre en évidence une instabilité scapholunaire prédynamique ou de réaliser une arthrolyse radiocarpienne. Ainsi nous préciserons, pathologie par pathologie, les principes techniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Arthroscopie, Fracture radius, TFCC, Kyste poignet, Ligament scapholunaire, Fracture scaphoïde


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Chirurgie des traumatismes récents du carpe
  • X. Delpit, E. Masméjean

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.