Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Approche « point par point » de la corrélation structure–fonction du glaucome sur le complexe cellulaire ganglionnaire du pôle postérieur - 25/01/17

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.08.004 
M. Zeitoun
 Cabinet privé, 31, avenue Gauguin, 95350 Saint-Brice-Sous-Forêt, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Tenter d’établir une relation « point par point » entre l’épaisseur locale du complexe cellulaire ganglionnaire rétinien et sa sensibilité.

Matériel et méthode

Cent quatre yeux glaucomateux de 89 patients qui comportaient un champ visuel 24-2 fiable ont eu une superposition par logiciel d’imagerie du champ visuel avec le relevé du complexe cellulaire ganglionnaire Wide de 40° sur 30° obtenu sur un OCT Topcon© 3D 2000, après rehaussement, inversion et mise à l’échelle. Les champs visuels ont été classés en deux groupes selon la sévérité de l’atteinte : 58 débutants à modérés (MD jusqu’à −12dB), et 46 sévères (MD au-delà de −12dB). La région centrale de 6mm sur 6mm, munie d’une base normative, a été étudiée, correspondant à 16 points du champ visuel. Ces points ont été confrontés un par un au complexe cellulaire ganglionnaire local qui a été classé en 2 groupes selon qu’il est supérieur ou inférieur à 70 microns. La base normative a vérifié le caractère pathologique des zones amincies avec une significativité allant de 95 à 99 %. L’expansion des cellules ganglionnaires centrales a été compensée. Sur 1664 points (16 points centraux pour 104 yeux), 283 points ont été trouvés « limite » et exclus. Sur les 1381 points analysés, 727 points ont été classés « supérieurs à 70 microns » et 654 points « inférieurs à 70 microns ».

Résultats

(1) Tous stades confondus, 85,8 % des 727 points supérieurs à 70 microns ont une déviation comprise entre −3 et +3dB : les zones supérieures à 70 microns n’ont pas de perte notable de sensibilité lumineuse. (2) Au total, 92,5 % des 428 points ayant un déficit allant de −6 à −35dB sont situés sur des zones de complexe ganglionnaire pathologiques inférieures à 70 microns : les pertes visuelles fonctionnelles se situent sur les zones amincies, inférieures à 70 microns. (3) Les zones inférieures à 70 microns soit 654 points ont une sensibilité très variable répartie en trois groupes : le premier à sensibilité encore préservée, un autre à sensibilité abolie, et un groupe couloir reliant les deux précédents.

Discussion

Dans les zones pathologiquement amincies, la répartition de ces trois groupes de fonctionnalité semble correspondre à la cinétique de la dégradation visuelle glaucomateuse, avec une période de résistance, une période de déclin rapide conduisant enfin à l’abolition de la fonction.

Conclusion

Dans la région étudiée, l’analyse du complexe ganglionnaire est performante pour identifier les zones encore fonctionnelles lorsqu’elles dépassent 70 microns. Les scotomes correspondent aux zones amincies inférieures à 70 microns. La fonctionnalité des zones pathologiquement amincies par la dégénérescence glaucomateuse n’est pas résumée par leur épaisseur. La correspondance structure–fonction, actuellement de type « régionale », pourra dans l’avenir se faire « point par point » dès que l’automatisation de la superposition du champ visuel sera possible sur le complexe cellulaire ganglionnaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To try to establish a “point by point” relationship between the local thickness of the retinal ganglion cell complex and its sensitivity.

Materials and methods

In total, 104 glaucomatous eyes of 89 patients with a confirmed 24-2 visual field, were measured by superimposing the visual field, using imaging software, with the Wide 40° by 30° measurements of retinal ganglion cell complex obtained from the Topcon© 3D 2000 OCT, after upward adjustment, inversion and scaling. Visual fields were classified into two groups according to the extent of the disease: 58 mild to moderate (MD up to −12dB), and 46 severe (MD beyond −12dB). The 6mm by 6mm central region, equipped with a normative database, was studied, corresponding to 16 points in the visual field. These points were individually matched one by one to the local ganglion cell complex, which was classified into 2 groups depending on whether it was greater or less than 70 microns. The normative database confirmed the pathological nature of the thin areas, with a significance of 95 to 99%. Displacement of central retinal ganglion cells was compensated for. Of 1664 points (16 central points for 104 eyes), 283 points were found to be “borderline” and excluded. Of the 1381 analyzed points, 727 points were classified as “over 70 microns” and 654 points “under 70 microns”.

Results

(1) For all stages combined, 85.8% of the 727 points which were greater than 70 microns had a deviation between −3 and +3dB: areas above 70 microns had no observable loss of light sensitivity. (2) In total, 92.5% of the 428 points having a gap ranging from −6 to −35dB were located on ganglion cell complex areas below 70 microns: functional visual loss was identified in thin areas, which were less than 70 microns. (3) Areas which were less than 70 microns, that is 654 points, had quite variable sensitivity and can be divided into three groups: the first with preserved sensitivity, another with obliterated sensitivity, and an intermediate group connecting the two previous ones.

Discussion

In pathologically thin areas, the distribution of these three functional groups seems to correspond to the progression of glaucomatous visual degradation, including a period of resistance, a period of rapid decline, finally leading to complete functional loss.

Conclusion

In the studied area, the analysis of retinal ganglion cell complex is relevant to identify areas which are still functional when they exceed 70 microns. Scotomas correspond to the thin areas less than 70 microns. The functionality of areas which are pathologically thinned by glaucomatous degeneration is not correlated to their thickness. In the future, the correlation between structure and function, currently “regional” may be realized “point by point” once automation of the visual field superimposition is made available for the ganglion cell complex.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tomographie par cohérence optique, Atteintes glaucomateuses, Complexe cellulaire ganglionnaire rétinien, Superposition structure et fonction, Champ visuel 24-2

Keywords : Optical coherence tomography, Ganglion cell loss, Retinal ganglion cell complex, Superimposition of structure and function, Visual field 24-2


Plan


 Communication orale présentée lors du 122e Congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2016.


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 1

P. 44-60 - janvier 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact des caractéristiques du greffon cornéen sur les résultats cliniques après Descemet stripping automated endothelial keratoplasty (DSAEK)
  • G. Ho Wang Yin, M. Sampo, S. Soare, L. Hoffart
| Article suivant Article suivant
  • Prognostic factors of epiretinal membranes: A systematic review
  • A.I.M. Miguel, A. Legris

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.