Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport diagnostique et thérapeutique des prélèvements microbiologiques des abcès de cornées avec critères de gravité au CHU de Reims entre 2012 et 2014 - 25/01/17

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.09.010 
J. Caliot a, , D. Guindolet b, A. Ducasse a, L. Andreoletti c, C. Arndt a
a Service d’ophtalmologie, hôpital Robert-Debré, CHU de Reims, rue du Général-Koenig, 51090 Reims, France 
b Service d’ophtalmologie, fondation ophtalmologique Adolphe-de-Rothschild, 29, rue Manin, 75019 Paris, France 
c Laboratoire de virologie médicale et moléculaire, faculté de médecine, 51, avenue Cognac-Jay, 51092 Reims cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Définir l’apport de la microbiologie dans la prise en charge diagnostique des abcès de cornée avec critères de gravité.

Matériel et méthode

Étude rétrospective monocentrique au CHU de Reims entre janvier 2012 et décembre 2014 portant sur les résultats des cultures bactériennes et fungiques, ainsi que des PCR virales (VZV, CMV, EBV, HSV1&2, adénovirus) et amibiennes réalisées sur des patients hospitalisés pour abcès de cornée. Si disponibles, les boîtiers de lentilles étaient analysés.

Résultats

Cent six patients ont été hospitalisés pour un abcès de cornée, dont 30 étaient porteurs de lentilles (28,3 %). Soixante-quatre cultures bactériennes étaient positives (68 %). Vingt-cinq espèces bactériennes différentes ont été identifiées avec une majorité de bactéries gram positives (67,92 %). Chez les porteurs de lentilles, l’AV initiale était meilleure que chez les non porteurs de lentilles (p=0,0004) et 37 % des bactéries identifiées, la majorité, étaient des gram positives. Sur 11 boîtiers analysés, dans un seul cas (3,3 %), le résultat était corrélé à celui effectué sur la cornée. Seuls 9 prélèvements sur les 323 extractions d’ADN virales et PCR en temps réel étaient positifs (2,8 %), dont 7 à HSV1. Aucun traitement antiviral n’avait été préalablement instauré. L’analyse mycologique diagnostiquait 2 infections sur les 97 prélèvements réalisés et une colonisation des boîtiers était détectée dans 63,6 % des cas (7/11 boîtiers). Une seule des 40 PCR Acanthamoeba sp. était positive.

Conclusion

La réalisation systématique d‘examens microbiologiques est une bonne démarche diagnostique face au polymorphisme des présentations cliniques des abcès, dont la clinique peut parfois se montrer extrêmement trompeuse. L’analyse du boîtier semble peu contributive dans la démarche diagnostique des kératites infectieuses. L’incidence élevée du staphylocoque dans les kératites bactériennes, et la prédominance des infections par bactéries gram positives chez les porteurs de lentilles sont ici remarquées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To investigate the contribution of microbial analysis in the diagnosis and management of severe microbial keratitis.

Material and method

This is a monocentric retrospective study at the University Hospital of Reims from January 2012 to December 2014. Corneal scrapings with infectious keratitis were subjected to routine bacterial and fungal culture. PCR was also performed to detect various viral DNA (VZV, CMV, EBV, HSV 1 & 2, adenovirus) and Acanthamoeba sp. DNA. All contact lens cases were analyzed if available.

Results

One hundred and six patients were hospitalized, including 30 contact lens wearers (28.3%). Sixty-four bacterial cultures were positive (68%). Twenty-five different bacterial species were identified with a majority of gram-positive bacteria (67.92%). Among contact lens wearers, the initial VA was better than non-wearers (P=0.0004) and 37% of bacteria identified (a plurality) were gram positive. Of 11 contact lens case analyzed, in only one case (3.3%) did the result correlate with the corneal culture. Only 9 samples from the 323 viral DNA extractions and real time PCR were positive (2.8%); 7 were HSV1. No prior antiviral therapy had been started. Fungal culture was positive in 2 of the 97 corneal samples taken and 63.6% of the contact lens cases (7/11 cases). Only one of the 40 Acanthamoeba sp. PCR's was positive.

Conclusion

The systematic performance of microbiological investigations is a good diagnostic approach given the polymorphism of clinical presentations of corneal ulcers, which can sometimes be extremely misleading. Culture of contact lens cases appears ineffective for the detection and determination of the causative microorganism. The high incidence of Staphylococcus in bacterial keratitis and the prevalence of infections with gram-positive bacteria in contact lens wearers were noted.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Kératite infectieuse grave, Grattage cornéen, PCR virales, Porteur de lentille de contact, Cultures bactériennes, Kératite fongique, Abcès, Analyses microbiennes

Keywords : Corneal scraping, Severe microbial keratitis, Contact lens wear, Bacterial cultures, Viral PCR, Fungal keratitis, Corneal abscess, Microbial analysis


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 1

P. 8-16 - janvier 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Persistence of foveal capillary plexi in a case of fovea plana evident on OCT angiography
  • X. Benouaich, L. Mahieu, F. Matonti, V. Soler
| Article suivant Article suivant
  • Résultats de la trabéculectomie associée aux anti-VGEF dans le traitement du glaucome néovasculaire compliquant les occlusions veineuses rétiniennes (à propos de 21 cas, suivis à la clinique ophtalmologique de Bukavu du 1er janvier au 31 décembre 2015)
  • T.B. Kabesha, D. Kabesha, V. Maloba, C. Mwamba, B. Chenge, A. Mukalay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.