Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The cerebral anatomy of word reading: From Dejerine to brain imaging - 28/01/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.12.014 
Laurent Cohen
 Inserm U 1127, CNRS UMR 7225, Sorbonne universités, UPMC université Paris 06 UMR S 1127, AP–HP, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, département de neurologie, Institut du cerveau et de la moelle épinière, ICM, 75013 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

The cerebral processes which support word reading may be analyzed into two stages. The first stage takes place within the visual system, and allows for the invariant identification of letters and their order. This process involves sequentially low-level visual areas and the so-called visual word form area (VWFA), located in the lateral occipitotemporal sulcus (Cohen et al., 2000). During the second word processing stage, orthographic information is transferred to language areas, where it will allow the reader to access sound and meaning representations. Pure alexia, or alexia without agraphia, which was perfectly described by Dejerine (1892, 1895), consists in a selective impairment of reading resulting from the disruption or the deafferentation of the VWFA. However, the pathophysiological account put forward by Dejerine was somewhat different from the currently prevailing explanation (Figure 1).

During reading, the left occipital cortex (yellow) receives input from the left lateral geniculate through the optic radiations [1], from the opposite hemisphere through callosal fibers [2], and it projects to later stations in the reading network. Dejerine proposed that the target of such projections was the angular gyrus, although the corresponding fiber tract was purely hypothetical [3]. According to the current data, the target of occipital projections is actually the VWFA (red), which is reached through the ILF (3′), which was disrupted in the patient reported in Epelbaum et al. (2008) [4], as it was in Dejerine's patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Meeting abstract Jules Dejerine: bilingual publication (English version).


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S1

P. S13-S14 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • De l’anatomie des Dejerine aux données actuelles de l’imagerie cérébrale (le cas Courrière)
  • Laurent Cohen
| Article suivant Article suivant
  • Des données de Dejerine sur l’alexie à leur application à la langue japonaise
  • Makoto Iwata

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.