Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Des données de Dejerine sur l’alexie à leur application à la langue japonaise - 28/01/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.12.015 
Makoto Iwata
 4-46-19, Hikawadai, Nerima-ku, 179-0084 Tokio, Japon 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La découverte par Dejerine en 1891 et 1892 du rôle du pli courbe gauche comme le centre de la lecture et de l’écriture était le commencement du nouveau domaine de neuroscience que j’ai appelé « Neurogrammatologie ». Le diagramme de circuit neuronal de la lecture et de l’écriture proposé a été révisé par Geschwind en 1965. Mais on s’est aperçu au Japon que alexie et agraphie de « kanji », le morphogramme japonais, ne sont pas bien expliquées par le diagramme de Dejerine. La langue japonaise peut en effet s’écrire suivant deux types différents de caractères : « kana » (phonogramme) et « kanji » (morphogramme). La lésion de la partie médiale du lobe occipital cause le même tableau clinique d’alexie sans agraphie de « kana » que celui démontré par Dejerine, mais quant au morphogramme japonais, « kanji », cette lésion produit alexie avec agraphie. Par contre, la perturbation de « kanji » par une lésion localisée du pli courbe gauche est une agraphie sans alexie alors que celle de « kana » est une alexie avec agraphie comme dans la langue occidentale. Ces faits cliniques nous ont suggéré que le circuit neuronal de la lecture et de l’écriture de « kanji » est différent de celle de « kana ». Nous avons montré que la partie postéro-inférieure du lobe temporal gauche cause alexie et agraphie de « kanji », alors que la lecture et l’écriture de « kana » étaient bien conservées. Par conséquent, il y a dans la langue japonaise trois types différents d’alexie sans ou avec agraphie causés par des lésions localisées de l’hémisphère gauche [1]. La lésion de la partie médiale du lobe occipital [2]. Celle du pli courbe [3]. La lésion de la partie postéro-inférieure du lobe temporal. La lésion de la partie médiale occipitale cause une alexie sans agraphie de « kana » et une alexie avec agraphie de « kanji » ; la lésion du pli courbe produit alexie avec agraphie de « kana” et une agraphie seulement de « kanji ». Le tableau clinique de la lésion de la partie postéro-inférieure temporale est une alexie et une agraphie touchant seulement « kanji ». Basé sur ces observations cliniques nous avons proposé un nouveau diagramme de circuits neuronaux doubles de la lecture et de l’écriture pour la langue japonaise [1].

Ensuite, nous avons fait des études d’activité corticale chez les sujets normaux à l’aide du PET scan. Ces études d’activation corticale par le PET scan ont montré deux aires corticales bien distinctes dans l’hémishpère gauche ; l’aire 37 responsable pour la lecture sémantique et l’aire 19, juste en arrière du pli courbe, pour la lecture phonologique. La lecture phonologique joue un rôle principal dans la lecture de « kana » et la lecture sémantique est indispensable pour la lecture de « kanji » [2]. Ainsi nous avons un peu modifié le diagramme de Dejerine et proposé un nouveau diagramme de circuits neuronaux, doubles, de la lecture dans la langue japonaise (Figure 1) [3].

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Abstract de colloque Jules Dejerine : publication bilingue (version française).


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S1

P. S14-S15 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The cerebral anatomy of word reading: From Dejerine to brain imaging
  • Laurent Cohen
| Article suivant Article suivant
  • Dejerines’ findings about alexia and their meaning for the Japanese language
  • Makoto Iwata

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.