Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Parcours prédiagnostique des enfants et adolescents atteints de tumeurs solides - 04/02/17

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.11.002 
Sarah Tatencloux 2, Véronique Mosseri 3, Solesne Papillard-Maréchal 2, Bettina Mesples 4, Beatrice Pellegrino 5, Marie Belloy 6, Irene Jimènez 1, Nathalie Algret 3, Dominique Levy 1, Jean Michon 1, Daniel Orbach 1,
1 Institut Curie, département de pédiatrie, adolescents, jeunes adultes, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 
2 AP–HP, hôpital Ambroise-Paré, service de pédiatrie générale, 9, avenue Charles-de-Gaulle, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
3 Institut Curie, département de biostatistiques, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 
4 AP–HP, hôpital Louis-Mourier, service de pédiatrie, 278, rue des Renouillers, 92701 Colombes, France 
5 Centre hospitalier intercommunal de Poissy-Saint-Germain en Laye, service de pédiatrie, 10, rue Champ-Gaillard, 78300 Poissy, France 
6 Centre hospitalier Robert-Ballanger, service de pédiatrie, boulevard Robert-Ballanger, 93600 Aulnay-sous-Bois, France 

Daniel Orbach, Institut Curie, département de pédiatrie, adolescents, jeunes adultes, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France.

Résumé

Objectif

Décrire le parcours prédiagnostique de soins des enfants et adolescents atteints de tumeurs solides et évaluer les conséquences d’un délai diagnostique important.

Méthodes

Étude rétrospective sur des patients âgés de moins de 25 ans ayant consulté pour la première fois dans le département d’oncologie pédiatrique, adolescents et jeunes adultes de l’Institut Curie (Paris), sur une année. Étaient recueillies les caractéristiques de la maladie, les modalités du parcours de soins et les données sociodémographiques familiales.

Résultats

Cent six patients étaient inclus (âge médian : 6 ans). Les tumeurs cérébrales de bas grade étaient les tumeurs les plus fréquentes. La douleur était le 1er signe clinique le plus souvent retrouvé (34,3 %). Le délai diagnostique médian était d’un mois [0–64]. Le nombre médian de consultations avant l’orientation en oncologie était de 2 [0–7]. Les médecins généralistes étaient les plus souvent consultés en 1re ligne (29,3 %). Un possible retard diagnostique était retrouvé dans 44,3 % des cas, avec des risques vitaux et fonctionnels potentiels estimés à 14,1 et 20,7 % de la population. Le délai diagnostique médian était plus court si les enfants avaient un père de nationalité étrangère vs Français (34jours vs 72jours, p<0,05) et était plus long si les parents étaient séparés (74,5jours vs 42,5jours, p<0,03).

Discussion

Le délai diagnostique des cancers pédiatriques est assez court, même s’il existe un polymorphisme des signes précurseurs. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour bien analyser le parcours de soins. Les conséquences des retards diagnostiques sont difficiles à affirmer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

to describe medical care pathways between first symptoms and first oncologic consultation in children and adolescents with solid cancers in order to analyze a possible relationship between delayed diagnosis and its potential consequences.

Methods

Retrospective study on patients aged less than 25 years at first consultation in the oncology department of pediatric, adolescent and young adult in Institut Curie during one year. Were collected data on cancer characteristics, components of care pathways, and sociodemographic parents’ characteristics.

Results

Hundred and six patients were selected, with median age of 6 years. Most represented tumor was low-grade cerebral tumor (17.0%). Pain was the most frequent type of disorder observed as first sign (34.3% of patients). First signs were unspecific in only 27.6% of cases. Most patients were first seen by a general practitioner (29.3%). Median total time to diagnosis was one month [ranges: 0-64]. Median number of consultations before referral to oncology expert was 2 [0–7]. Retrospective analysis found a possible delayed diagnosis in 44.3% of patients, with potential vital and functional risks estimated respectively at 14.1 and 20.7% of overall population. Time to diagnosis was shorter if father was of foreign nationality vs. French (34 days vs. 72 days, P<0.05), and longer if parents were separated (74.5 days vs. 42.5 days, P<0.03).

Conclusions

Overall time to diagnosis is quite fast, even if first signs of pediatric cancers are very polymorphic. Some medical and sociodemographic factors could influence characteristics of care pathways.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancers pédiatriques, Parcours de soins, Délai diagnostique

Keywords : Children, Cancer, Care pathways, Diagnosis delay


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 2

P. 128-138 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • ARLTS1, potential candidate gene in familial aggregation of hematological malignancies
  • Walid Sabri Hamadou, Sawsen Besbes, Rahma Mani, Violaine Bourdon, Yosra Ben Youssef, Béchir Achour, Haifa Regaieg, François Eisinger, Véronique Mari, Paul Gesta, Hélène Dreyfus, Valérie Bonadona, Catherine Dugast, Hélène Zattara, Laurence Faivre, Testsuro Noguchi, Abderrahim Khélif, Hagay Sobol, Zohra Soua
| Article suivant Article suivant
  • Les nouvelles applications des méta-analyses d’essais randomisés sur données individuelles
  • Béranger Lueza, Benjamin Lacas, Jean-Pierre Pignon, Xavier Paoletti

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.