Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Actualités thérapeutiques dans le lymphome de Hodgkin - 04/02/17

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.11.005 
Cédric Rossi 1, , 2 , René-Olivier Casasnovas 1, 3
1 CHU le Bocage, hématologie clinique, 14, rue Paul-Gaffarel, 21000 Dijon, France 
2 Inserm umr1037, Cancer Research Center of Toulouse, 1, avenue Irène-Joliot-Curie, 31100 Toulouse, France 
3 Inserm UMR866, faculté de médecine, 7, boulevard Jeanne-d’Arc, BP 27877, 21078 Dijon cedex, France 

Cédric Rossi, CHU le Bocage, 14, rue Paul-Gaffarel, 21000 Dijon, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 13
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le lymphome de Hodgkin (LH) classique est une hémopathie maligne curable dans 80 % des formes avancées et 90 % des formes localisées. Des progrès thérapeutiques sont encore possibles grâce à l’amélioration de la balance bénéfice/risque des traitements de 1re ligne et l’identification précoce des patients à haut risque d’échec nécessitant un traitement spécifique. La TEP au 18-FDG, a acquis une place de choix dans le bilan d’extension et l’évaluation de la réponse au traitement. La valeur pronostique de la TEP précoce a permis de développer des stratégies thérapeutiques optimisant tant dans les formes localisées que disséminées, l’équilibre entre efficacité et toxicité des traitements, permettant notamment une modulation de l’intensité de la chimiothérapie dans les formes disséminées ou l’omission de la radiothérapie dans certaines formes localisées. Les traitements de rattrapage en cas d’échec du traitement de première ligne se sont enrichis de l’apport de nouvelles drogues (brentuximab vedotin [BV], inhibiteur de PD1). Bien que leur place reste à définir dans les stratégies de rattrapage, de nombreuses preuves d’efficacité ont été rapportées dans plusieurs situations cliniques où l’efficacité des traitements conventionnels était jusqu’à présent insuffisante : les patients réfractaires en première ligne, les rechutes post-autogreffe/post-allo de greffe. Dans cette revue d’actualités, seront abordées successivement les stratégies thérapeutiques de première ligne guidées par la TEP, puis l’apport des nouvelles molécules ciblant le micro-environnement tumoral (anti-PD1) ou directement la cellule de Reed Sternberg (BV).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Classical Hodgkin lymphoma (HL) is a curable disease in 80% of advanced and 90% of localized stages. An improvement of the HL curability is still possible with the emergence of first-line therapy with a better balance between efficacy and toxicity and early identification patients with high risk of failure requiring specific treatment. 18FDG PET-CT gained a major role in the baseline staging and response assessment to HL treatment. The prognostic value of early PET-CT allowed to develop PET-CT guided therapies able to optimize the balance between efficacy and toxicity including the modulation of the chemotherapy intensity or the omission of radiotherapy for some localized diseases. New drugs emerged in the treatment of relapse or refractory HL (brentuximab vedotine [BV], immunological checkpoint inhibitor anti-PD1). Although their place in the strategies of salvage therapy is still debated several trials have reported relevant efficacy in some unmet medical need: refractory patients or relapses after auto/allograft. This review addresses the questions of PET-CT-based therapeutic strategies in first-line and the impact of new drugs targeting the micro-environment (anti-PD1) or the Hodgkin Reed Sternberg cells (BV).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lymphome de Hodgkin, TEP, Inhibiteurs checkpoint immunitaire, Brentuximab vedotin

Keywords : Hodgkin Lymphoma, PET-CT, Immunological checkpoint inhibitor, Brentuximab vedotin


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 2

P. 182-194 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’exérèse totale du mésocôlon pour adénocarcinome colique
  • Clotilde Debove, Jérémie H. Lefèvre, Yann Parc
| Article suivant Article suivant
  • Tumeurs urothéliales de l’enfant
  • Christine Grapin-Dagorno, Matthieu Peycelon, Pascale Philippe-Chomette, Dominique Berrebi, Alaa El Ghoneimi, Daniel Orbach

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.