Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tumeurs urothéliales de l’enfant - 04/02/17

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.11.018 
Christine Grapin-Dagorno 1, , Matthieu Peycelon 1, Pascale Philippe-Chomette 1, Dominique Berrebi 2, Alaa El Ghoneimi 1, Daniel Orbach 3
1 Hôpital Robert-Debré, service de chirurgie viscérale et urologique, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
2 Hôpital Robert-Debré, service d’anatomopathologie, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
3 Institut Curie, service d’oncopédiatrie, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 

Christine Grapin-Dagorno, hôpital Robert-Debré, service de chirurgie viscérale et urologique, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France.

Résumé

Les tumeurs urothéliales sont très rares chez l’enfant (environ 150 cas sont retrouvés dans la littérature internationale); seules 20 % d’entre elles surviennent avant l’âge de 10 ans. L’objet de cette revue de la littérature est de préciser leurs particularités, notamment leur pronostic et leur traitement. Ces tumeurs prédominent dans le sexe masculin dans un rapport de 3:1. Elles siègent principalement au niveau du bas appareil urinaire. Le principal symptôme est l’hématurie macroscopique, qui ne doit jamais être banalisée chez l’enfant malgré la rareté des étiologies tumorales. L’échographie rénale et vésicale, et la cystoscopie en cas de lésion de la paroi vésicale ou en cas d’hématurie persistante, doivent permettre un diagnostic précoce. Les lésions vésicales siègent principalement sur le trigone, à proximité des méats urétéraux. Selon la classification issue de la conférence de consensus de la WHO Health Organisation/International Society of Urological Pathology (WHO/ISUP), ces lésions sont généralement de faible malignité chez l’enfant (bas grade histologique, non invasives et peu récidivantes). Le traitement repose sur la résection endoscopique. Le suivi ultérieur (fréquence des échographies et des cystoscopies de contrôle) est peu codifié étant donné l’extrême rareté de ces lésions. Le pronostic dépend étroitement de l’histologie initiale. Malgré l’habituelle bénignité, une récidive est cependant décrite dans environ 10 % des cas et quelques cas mortels ont été rapportés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Urothelial tumors are very rare in children (to date, only about 150 cases have been reported worlwide). Only 20% occur before the age of ten. The aim of this study is to specify the clinicopathologic features of urothelial tumor in young patients, which require a slightly different approach to treatment. On the basis of the WHO/ISUP (World Health Organisation/International Society of Urological Pathology) consensus classification report, these lesions are usually low-grade lesions, non invasive, and rarely recurrent. The sex ratio is three boys to one girl. These tumors are located preferentially in the low urinary tract, especially in the bladder. The main symptom is the macroscopic hematuria, which requires ultrasound examination in all cases. Cystoscopy is indicated in case of lesion of the bladder wall, or in case of persistent or recurrent hematuria, to obtain definitive diagnosis and biopsies. The tumors are mainly located on the posterior or lateral bladder wall above the trigone or near the ureteral orifices. Treatment is based on the transurethral resection of the lesion. The subsequent monitoring is sparsely codified, due to the exceptional occurrence of these tumors in the paediatric age group. These patients are likely to have better outcome than older patients, but it is due to the predominance of noninvasive papillary urothelial tumors. Tumor recurrences are not uncommon. In case of invasive, high-grade urothelial carcinomas, metastases or even lethal outcome may occur in rare cases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tumeurs urothéliales, Enfants, Vessie, Hématurie

Keywords : Urothelial tumors, Children, Bladder, Hematuria


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 2

P. 195-201 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Actualités thérapeutiques dans le lymphome de Hodgkin
  • Cédric Rossi, René-Olivier Casasnovas
| Article suivant Article suivant
  • La maladie veino-occlusive pulmonaire induite par la mitomycine : une complication rare mais sévère
  • David Montani, Marie-Camille Chaumais, Andrei Seferian, Marc Humbert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.