Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic EEG et traitement par PPC du SAOS chez une cohorte de 106 patients consécutifs hospitalisés pour syndrome dépressif en psychiatrie - 25/02/17

Doi : 10.1016/j.msom.2017.01.074 
Eric Hazouard 1, , Gilles Aspe 2, Patrick Viaud 2, Isabelle Ramage 2, Didier Masbernat 2, Lionel Gibier 2, Pascale Thoreau 1, Catherine Caparros 2
1 Laboratoire du Sommeil de Touraine/Clinique de l’Alliance, Saint Cyr sur Loire, France 
2 Clinique psychiatrique Vontes/Champgault, Esvres, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Principal : documenter un SAOS après stabilisation de l’épisode aigu chez ces patients à risque (ronflements, questionnaire de Berlin (QdB), ESS, Pichot) hospitalisés Secondaires : définir l’efficience (efficacité, observance) de l’auto-PPC avec humidificateur ; prévalence de la BPCO post-tabagique.

Méthodes

Tous les patients bénéficiaient d’un QdB, une échelle de Pichot. Si positifs ((QdB>2 clusters, ESS>12, Pichot>20). PSG au laboratoire (montage standard, CidLx, Cidélec), AASM. Critères : IAH>20+plaintes (somnolence, fatigue, nycturie, discontinuité subjective). EFRs. Appareillage par le prestataire en psychiatrie.

Résultats

Cent-six patients en intention de traiter ; SAOS appareillés en psychiatrie, tabac 80 % ; IMC 28±4,5 ; 68 pts (64 %) (prisma 20A, ICON. Perdus de vus 12 patients, PSG 76/106 (72 %) ; IAH (m, SD)=35,5±29,1/hr, âge (m, SD) =55,2±12,9ans, 32 (30,1 %), 74 (69,9 %). Quarante-huit/cent-six pts (45 %) BPCO (critères SPLF). Profil endogène 16/76 (21 %), REM 18±6,9 ; 48 patients observants (> 4hr30 à 5 mois) 75 %. Observances comparées sur le laboratoire : patients de cardiologie 55 %, Steinert 33 %, ORL/Pneumo 75 %.

Conclusion

Soixante-quatre pour-cent des patients dépressifs présélectionnés par un QdB présentent un SAOS. Inversion du sex ratio usuel (75 % ). Les patients sont observants. Les conséquences psychiatriques sont à définir.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 1

P. 42-43 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’efficacité d’un programme français de thérapie cognitivo-comportementale de l’insomnie en ligne (Therasomnia®)
  • Régis Lopez, Adriana Bosco, Sofiene Chenini, Lucie Barateau, Elisa Evangelista, Séverine Beziat, Anne-Dominique Bonte, Isabelle Jaussent, Yves Dauvilliers
| Article suivant Article suivant
  • Les habitudes de vie et de sommeil chez les patients âgés insomniaques
  • Nguyen-Michel Vi-Huong, Oliver Pallanca, Agnès Brion, Marie-Françoise Vecchierini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.