S'abonner

Antibiothérapie des endocardites infectieuses : lecture critique des recommandations 2015 - 28/02/17

Doi : 10.1016/j.antinf.2017.01.001 
P. Tattevin
 Service de maladies infectieuses et réanimation médicale, faculté de médecine, université de Rennes 1, CHU Pontchaillou, 35033 Rennes cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La prise en charge optimale des endocardites infectieuses nécessite le recours à des expertises multiples (infectiologues, cardiologues, microbiologistes, chirurgiens cardiaques, réanimateurs). En l’absence de haut niveau de preuves pour la plupart des étapes de cette prise en charge, les recommandations internationales ont toujours été particulièrement attendues dans ce domaine, et dans l’ensemble plutôt bien respectées. L’analyse rigoureuse des données de la littérature, et les expertises qui composent les groupes multidisciplinaires chargés de ces recommandations, font en général autorité. Dans ce contexte, la publication à quelques semaines d’écart, en 2015, des révisions des recommandations américaines et européennes, a semé le trouble. On y retrouve des discordances nettes sur des propositions thérapeutiques importantes comme le traitement empirique (pénicilline M+pénicilline A+gentamicine pour les européens dans les endocardites aiguës sévères, tandis que les américains plaident pour des traitements plus individualisés, en fonction des caractéristiques du patient et de l’évolutivité de l’endocardite), ou le traitement de première intention des endocardites à Staphylococcus aureus sur valves natives (triméthoprime-sulfaméthoxazole+clindamycine en alternative de première intention dans les recommandations européennes, tandis que ce régime n’est pas même mentionné dans les recommandations américaines). Pour les endocardites à S. aureus sur prothèse, ainsi que pour les endocardites à streptocoques ou à entérocoques, les recommandations européennes et américaines sont par contre très proches.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The optimal management of infective endocarditis requires a broad range of expertise (infectious disease specialists, cardiologists, microbiologists, cardiac surgeons, and intensivists). Given the low level of evidence currently available to support the management of infective endocarditis, international guidelines have always been particularly awaited and rather well implemented. Their cautious analysis of the medical literature and the range of expertise combined within the groups in charge of these guidelines are usually broadly acknowledged and respected. The publications, a few weeks apart, of the 2015 updates of the American and European guidelines, was quite disturbing. Indeed, several discrepancies on major therapeutic propositions were observed, including empirical treatment (penicillin M+penicillin A+gentamicin for Europeans in acutely ill patients, while Americans advocated for more individualized regimen, based on patients characteristics and endocarditis pace), or Staphylococcus aureus native valve endocarditis (trimethoprim-sulfamethoxazole+clindamycin as an alternative for first-line regimen in European guidelines, while this regimen is not even mentioned in the American guidelines). For S. aureus prosthetic valve endocarditis, as well as for streptococcus and enterococcus endocarditis, European and American guidelines are quite similar.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Endocardite infectieuse, Recommandations, Staphylococcus aureus, Streptococcus sp., Enterococcus sp.

Keywords : Infective endocarditis, Guidelines, Staphylococcus aureus, Streptococcus sp., Enterococcus sp.


Plan


 Ce texte est tiré de la communication présentée lors de la 59e Journée de l’hôpital Claude-Bernard, le 17 novembre 2016, à Paris.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 1

P. 7-11 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La résistance en ville, mythe ou réalité ? La menace des entérobactéries productrices de BLSE
  • L. Armand-Lefèvre
| Article suivant Article suivant
  • Stratégies actuelles de lutte contre la résistance aux antibiotiques
  • C.-E. Lemaoui, H. Layaida, A. Badi, N. Foudi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.