Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cardiac surgery in low-income settings: 10 years of experience from two countries - 01/03/17

Doi : 10.1016/j.acvd.2016.05.006 
Mariana Mirabel a, b, c, 1, , Matthias Lachaud d, e, 1, Lucile Offredo a, Cécile Lachaud d, Benjamin Zuschmidt a, Beatriz Ferreira d, Daniel Sidi b, d, f, g, Sylvain Chauvaud b, f, Phang Sok h, Alain Deloche b, f, Eloi Marijon a, b, c, Xavier Jouven a, b, c
a Inserm U970, Paris Cardiovascular Research Centre, European Georges-Pompidou Hospital, 56, rue Leblanc, 75737 Paris, France 
b Paris Descartes University, 75005 Paris, France 
c Cardiology Department, European Georges-Pompidou Hospital, 75015 Paris, France 
d Instituto do Coração (ICOR), 1100 Maputo, Mozambique 
e Institut du Thorax, 44093 Nantes cedex 1, France 
f Chaîne de l’Espoir, 75014 Paris, France 
g Paediatric Cardiology Department, Necker–Enfants-Malades Hospital, 75015 Paris, France 
h Centre de Cardiologie de Phnom Penh, Phnom Penh, Cambodia 

Corresponding author. Inserm U970, Paris Cardiovascular Research Centre, hôpital européen Georges-Pompidou, 56, rue Leblanc, 75737 Paris cedex 15, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Access to cardiac surgery is limited in low-income settings, and data on patient outcomes are scarce.

Aims

To assess characteristics, surgical procedures and outcomes in patients undergoing open-heart surgery in low-income settings.

Methods

This was a cohort study (2001–2011) in two low-income countries, Cambodia and Mozambique, where cardiac surgery had been promoted by visiting non-governmental organizations.

Results

In Cambodia and Mozambique, respectively, 1332 and 767 consecutive patients were included; 547 (41.16%) and 385 (50.20%) were men; median age at first surgery was 11 years (interquartile range [IQR] 4–14) and 11 years (IQR 3–18); rheumatic heart disease affected 490 (36.79%) and 268 (34.94%) patients; congenital heart disease (CHD) affected 834 (62.61%) and 390 (50.85%) patients, with increasingly more CHD patients over time (P<0.001); and the number of patients lost to follow-up reached 741 (55.63%) and 112 (14.6%) at 30 days. A total of 249 (32.46%) patients were lost to follow-up in Mozambique, remoteness being the only influencing factor (P<0.001). Among patients with known vital status, the early (<30 days) postoperative mortality rate was 6.10% (n=40) in Mozambique and 3.05% (n=18) in Cambodia. Overall, 109 (8.18%) patients in Cambodia and 94 (12.26%) patients in Mozambique underwent re-do surgery. In Mozambique, a further 50/518 (9.65%) patients died at a median of 23months (IQR 7–43); in Cambodia, a further 34/591 (5.75%) patients died at a median of 11.5months (IQR 6–54.5).

Conclusions

Cardiac surgery is feasible in low-income countries with acceptable in-hospital mortality and proof of capacity building. Patient outcomes after cardiac surgery in low-income countries remain unknown, given the strikingly high numbers of lost to follow-up.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

L’accès à la chirurgie cardiaque est limité dans nombre de pays en voie de développement et le devenir des patients opérés a été peu décrit à ce jour.

Objectifs

Étudier les caractéristiques, les procédures entreprises et le devenir des patients ayant une chirurgie cardiaque dans des pays en voie de développement.

Méthodes

Étude de cohorte (2001–2011) dans deux centres au Cambodge et au Mozambique, où des programmes de chirurgie cardiaque ont été mis en place par des organisations non gouvernementales.

Résultats

Un total de 1332 patients ont été inclus au Cambodge, et 767 au Mozambique. Parmi les patients, 547 (41,16 %) et 385 (50,20 %) étaient de sexe masculin. L’âge médian lors de la première intervention était de 11 (IQR 4–14) et 11 (IQR 3–18) ans, respectivement au Cambodge et au Mozambique. Les étiologies comportaient : cardiopathie rhumatismale dans 490 (36,79 %) et 268 (34,94 %) cas ; cardiopathie congénitale dans 834 (62,61 %) et 390 (50,85 %) cas au Cambodge et au Mozambique, avec un nombre croissant de patients avec cardiopathie congénitale au cours de l’étude (P<0,001). Cent douze (14,6 %) et 741 (55,63 %) patients ont été perdus de vue à 30jours au Mozambique et au Cambodge. Au Mozambique, la distance du domicile au centre chirurgical était le seul facteur associé avec le statut perdu de vue (P<0,001). La mortalité postopératoire précoce (<30jours) était de 40 (6,10 %) au Mozambique, et de 18 (3,05 %) au Cambodge (en tenant compte des patients au statut vital renseigné). Le nombre de ceux nécessitant une chirurgie redux était de 109 (8,18 %) au Cambodge et de 94 (12,26 %) patients au Mozambique. Au Mozambique, 50 patients parmi 518 (9,65 %) sont décédés secondairement à une médiane de 23 mois (IQR 7–43). Au Cambodge, la mortalité tardive était de 34/591 (5,75 %) à une médiane de 11,5 mois (IQR 6–54,5).

Conclusions

Le devenir des patients opérés du cœur demeure inconnu dans certains pays en voie de développement étant donné le nombre de patients perdus de vue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cardiac surgery, Rheumatic heart disease, Acute rheumatic fever, Congenital heart disease, Developing countries, Global health

Mots clés : Échographie cardiaque, Échographie cardiaque ciblée, Éducation, Médecine d’urgence

Abbreviations : CCCPP, CHD, ICOR, IQR, NGO, RHD


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 110 - N° 2

P. 82-90 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prehospital and in-hospital course of care for patients with acute heart failure: Features and impact on prognosis in “real life”
  • Laura Cluzol, Jennifer Cautela, Pierre Michelet, Antoine Roch, François Kerbaul, Julien Mancini, Marc Laine, Michael Peyrol, Floriane Robin, Franck Paganelli, Laurent Bonello, Franck Thuny
| Article suivant Article suivant
  • Impact of a public media event on the use of statins in the French population
  • Julien Bezin, Florence Francis, Nam Vinh Nguyen, Philip Robinson, Patrick Blin, Annie Fourrier-Réglat, Antoine Pariente, Nicholas Moore

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.