Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Addiction au kaolin : présentation d’un cas - 01/03/17

Doi : 10.1016/j.therap.2016.11.029 
S. Pain 1, , 2 , F. Chavant 1, L. Vasse-Terrier 3, C. Lafay-Chebassier 1, 2, O. Colin 1, B. Fauconneau 1, M.-C. Pérault-Pochat 1, 2
1 CEIP-A de Poitiers, service de pharmacologie clinique et vigilances, ancien bâtiment administratif, CHU, rue de la Milétrie, BP 577, 86021 Poitiers cedex, France 
2 Laboratoire de neurosciences expérimentales et cliniques, Inserm U1084, pôle biologie santé, Poitiers, France 
3 CSAPA de Rochefort, 1, avenue de Beligon, Rochefort, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le kaolin est une argile blanche, friable et réfractaire, composée principalement de kaolinite, qui est un silicate d’aluminium. Découvert en Chine, le kaolin est à la base de la fabrication de la porcelaine, mais est également utilisé dans l’industrie du papier, la médecine et les cosmétiques. Nous rapportons ici un cas clinique original de dépendance au kaolin chez une jeune femme.

Cas clinique

Une femme camerounaise de 22 ans consomme régulièrement du kaolin par voie orale qu’elle fait venir du Cameroun. Par cette consommation, elle recherche un effet relaxant. Cette femme présente une véritable dépendance à cette argile se manifestant en particulier par une soif importante. En février 2015, cette patiente a été hospitalisée pour anémie, constipation et métrorragies. Au cours de son hospitalisation, le praticien a noté que la patiente présentait un désir important (« craving ») de consommer du kaolin. L’évolution de son état de dépendance au kaolin est à ce jour inconnue.

Discussion

Dans la littérature, il n’existe pas de cas de dépendance au kaolin décrit. Cependant, cette argile est populaire dans certains pays africains, notamment au Sénégal, au Cameroun et au Mali. En effet, les femmes consomment généralement du kaolin pour ses propriétés antalgiques pour les douleurs abdominales, pour la gestion du stress, ses apports en fer et en calcium. Les femmes enceintes l’utilisent même pour ses effets antiémétiques. Dans le cas d’une prise régulière à des doses élevées, le kaolin pourrait induire des comportements de dépendance semblables à ceux retrouvés dans le syndrome de pica. Celui-ci correspond à un comportement compulsif induit par une consommation prolongée de substances non nutritives telles que la saleté, du papier ou de l’argile. Ses effets indésirables comprennent une anémie par interférence avec la fixation du fer sur l’hémoglobine, une lithiase rénale, une constipation et possiblement des avortements spontanés. Ce premier cas rapporté aux centres d’addictovigilance français permet aux cliniciens français d’être informés sur cette possible nouvelle addiction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° 1

P. 158-159 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le kratom (Mitragyna speciosa) : une « phyto-toxicomanie » émergente
  • M. Bernier, L. Hamel, B. Chrétien, V. Lelong-Boulouard, R. Le Boisselier
| Article suivant Article suivant
  • Fumer de l’« armoise » : quels usages pour quels risques ?
  • M. Bernier, B. Chrétien, L. Hamel, V. Lelong-Boulouard, R. Le Boisselier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.