Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vers une meilleure détection du syndrome d’hyperémèse au cannabis dès l’admission aux urgences - 01/03/17

Doi : 10.1016/j.therap.2016.11.032 
Fanny Pélissier 1, Peggy Gandia 2, , Nicolas Franchitto 1, 3
1 Centre antipoison et de toxicovigilance, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
2 Laboratoire de pharmacocinétique et toxicologie clinique, institut fédératif de biologie, CHU de Toulouse, 300, avenue de Grande-Bretagne, 31059 Toulouse cedex 09, France 
3 Service addictologie clinique, CHU de Toulouse, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome d’hyperémèse au cannabis est caractérisé par l’association de nausées, douleurs abdominales et compulsion à prendre des douches chaudes. Les patients, souvent admis dans les services d’urgences, bénéficient de multiples explorations complémentaires et hospitalisations car le diagnostic n’est que rarement évoqué.

Méthodes

Les dossiers de patients consommateurs de cannabis, admis aux urgences en 2014 pour ce syndrome, ont été rétrospectivement étudiés à la recherche d’hospitalisations antérieures pour le même motif.

Résultats

Sept consommateurs chroniques de cannabis (6 hommes, 1 femme), d’âge moyen de 24,7 ans (17–39 ans), ont été admis pour vomissements et/ou douleurs abdominales. L’âge de début de consommation de cannabis était de 19,3 ans (14–34 ans). Leur durée moyenne de consommation était de 5,4 ans (2–10 ans). Les bandelettes urinaires ont détecté la présence de cannabis dans tous les cas ; 4 patients ont eu un dosage sanguin avec, en moyenne : THC=11,6ng/mL, 11-OH-THC=4,1ng/mL et TCH-COOH=60,2ng/mL. Les patients ont été préalablement admis aux urgences en moyenne 5,7 fois (1–12 admissions) pour le même motif, avec des examens morphologiques normaux. Trois patients ont évoqué une amélioration clinique à la suite de bains chauds. Le traitement symptomatique a entraîné une amélioration des symptômes chez tous les patients. Deux patients ont été hospitalisés devant la nécessité de poursuivre l’antalgie ; quatre patients ont débuté un suivi addictologique ambulatoire.

Discussion

Ce syndrome, source de multiples hospitalisations, doit être évoqué dès les premières admissions aux urgences. Le dosage quantitatif du cannabis sanguin (TCH-COOH>50ng/mL) permet d’affirmer que le patient est un consommateur chronique. Une collaboration multidisciplinaire entre les équipes de liaison et de soins en addictologie et les urgentistes est importante afin de détecter les patients atteints et de leur proposer une prise en charge addictologique spécialisée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° 1

P. 160 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hospitalisations pour motifs cardiovasculaires de jeunes consommateurs de cannabis identifiés à partir de l’exploration des données du PMSI enregistrées au centre hospitalier universitaire de Toulouse
  • Emilie Jouanjus, Claire Monpagens, Dominique Petiot, Laurent Molinier, Maryse Lapeyre-Mestre
| Article suivant Article suivant
  • Risque cardiovasculaire associé à l’utilisation de cannabis : une revue systématique de la littérature
  • Emilie Jouanjus, Valentin Raymond, Maryse Lapeyre-Mestre, Valérie Wolff

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.