Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Myocardite et cannabis : une association inhabituelle - 01/03/17

Doi : 10.1016/j.therap.2016.11.034 
Juliana Tournebize 1, , 4 , Valérie Gibaja 1, 4, Emmanuel Puskarczyk 2, 4, Batric Popovic 3, 4, Jean-Pierre Kahn 1, 2, 4, 5
1 Centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance - addictovigilance (CEIP-A), CHU de Nancy, hôpital central, pavillon Bruillatre-Balbatre, 29, avenue du Maréchal-de-Tassigny, CO 60034, 54035 Nancy, France 
2 Centre antipoison et de toxicovigilance (CAP-TV) de Nancy, CHU de Nancy, Nancy, France 
3 Service de cardiologie, CHU de Nancy, Nancy, France 
4 Centre psychothérapique de Nancy (CPN), Laxou, France 
5 Université de Lorraine, Nancy, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Bien que le cannabis soit généralement considéré comme une drogue de faible toxicité, plusieurs études publiées ces dernières années ont démontré le contraire [1, 2, 3]. Sur le plan cardiovasculaire, le cannabis est décrit comme pouvant être responsable d’un large éventail d’effets, allant de la tachycardie et de l’hypertension légère au syndrome coronarien aigu, à l’infarctus du myocarde et à la mort cardiaque subite [1, 2, 3]. Cependant, ces complications cardiovasculaires graves sont rares. Nous rapportons ici un cas rare de myocardite chez un fumeur de cannabis. À notre connaissance, seuls deux cas de myocardite décrits chez des hommes jeunes (16 et 29 ans) associés à la consommation de cannabis ont été décrits [4, 5].

Observation

Un patient âgé de 15 ans a été admis au service des urgences présentant une douleur thoracique intense. Les résultats biologiques ainsi que l’ECG ont été évocateur d’une myocardite. Un traitement anti-inflammatoire et antihypertenseur a été instauré. Récidive de la douleur thoracique, transfert vers l’unité de soins intensifs. Lors de l’admission, les taux sériques de la protéine C réactive (20mg/L ; VN<5mg/L) et de troponine (6ng/mL ; VN<0,04ng/mL) étaient toujours augmentés. La coronarographie et l’échocardiographie transthoracique ont été normales. L’ECG a mis en évidence une minime sus décalage du segment ST diffus sans signe en miroir. Les examens sérologiques se sont révélés négatifs. L’IRM a confirmé le diagnostic de myocardite. Sortie d’hospitalisation à j+8 avec un traitement par périndopril. Une IRM de contrôle à j+3 mois a montré la persistance d’une plage de rétention tardive sous-épicardique en inféro-basale, séquellaire de la principale zone inflammatoire.

Discussion

Le cannabis est rarement associé à la survenue d’une myocardite. Cette pathologie est rare et son tableau clinique va d’altérations ECG asymptomatiques à une défaillance cardiaque fulminante, en passant par les manifestations cliniques d’un infarctus du myocarde [6]. Étant donné le niveau très élevé de consommation de cannabis à travers le monde, des études complémentaires devraient être réalisées afin de déterminer le rôle exact du cannabis dans la myocardite. Une information et une sensibilisation des praticiens aux méthodes de recueil de données pourraient également s’avérer utiles dans l’établissement d’un lien de causalité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° 1

P. 161 - février 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Risque cardiovasculaire associé à l’utilisation de cannabis : une revue systématique de la littérature
  • Emilie Jouanjus, Valentin Raymond, Maryse Lapeyre-Mestre, Valérie Wolff
| Article suivant Article suivant
  • Quelles sont les complications uronéphrologiques liées à la consommation de substances psychoactives (SPA) ?
  • Michel Spadari, Marion Gully, Elisabeth Frauger, Noémie Jourde-Chiche, Joëlle Micallef

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.