Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Carcinomes des adolescents et jeunes adultes : quelles spécificités ? - 07/03/17

Doi : 10.1016/j.bulcan.2016.11.013 
Brice Fresneau 1, Marie-Emilie Dourthe 1, Anaïs Jouin 2, Valérie Laurence 3, Guénolée de Lambert 4, Christelle Colas 5, Mathilde Coret 6, Anne Laprie 7, 8, Céleste Rebours 9, Daniel Orbach 10, Charlotte Demoor-Goldschmidt 11,
1 Université Paris-Saclay, Institut Gustave-Roussy, département de cancérologie de l’enfant et de l’adolescent, 114, rue Édouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 
2 Centre Oscar-Lambret, département de radiothérapie, 3, rue Frédéric-Combemale, 59000 Lille, France 
3 Institut Curie, département d’oncologie médicale, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 
4 AP–HP, hôpitaux universitaires Paris Sud, hôpital Bicêtre, département de chirurgie pédiatrique, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
5 AP–HP, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, hôpital La Pitié-Salpétrière, UF d’oncogénétique et d’angiogénétique, 47-83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 
6 CHU Pellegrin, service de chirurgie gynécologique, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France 
7 Université Paul-Sabatier Toulouse III, 118, route de Narbonne, 31062 Toulouse, France 
8 Institut universitaire du cancer de Toulouse–Oncopole, avenue Hubert-Curien, 31100 Toulouse, France 
9 Fondation Adolphe-de-Rothschild, ENT and cervico-facial surgery department, 29, rue Manin, 75019 Paris, France 
10 Institut Curie, département de pédiatrie – adolescents–jeunes adultes, Groupe français « FRACTURE » des tumeurs rares de l’enfant de la Société française des cancers de l’enfant (SFCE), 26, rue d’Ulm, 75005 Paris, France 
11 Université Paris-Saclay, Institut Gustave-Roussy, U1018, centre d’épidémiologie et de santé des populations (CESP), Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), 114, rue Édouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France 

Charlotte Demoor-Goldschmidt, université Paris-Saclay, Institut Gustave-Roussy, U1018, centre d’épidémiologie et de santé des populations (CESP), Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), 114, rue Édouard-Vaillant, 94800 Villejuif, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les carcinomes sont des tumeurs rares de l’adolescent–jeune adulte (AJA) au spectre différent de ceux de l’adulte. Les localisations les plus fréquentes en dehors de la thyroïde sont le nasopharynx, les glandes salivaires, le côlon-rectum et les ovaires. Si les carcinomes du nasopharynx ou des glandes salivaires sont des tumeurs de bon pronostic, d’autres sont de pronostic plus réservé, comme les carcinomes digestifs, gynécologiques ou de la ligne médiane. Les modes de révélation sont aspécifiques et dépendent de la localisation : masse, syndrome tumoral, douleur, altération de l’état général. Le caractère inhabituel des carcinomes à l’âge pédiatrique conduit à proposer une exploration oncogénétique systématique. La généalogie, les signes cliniques associés et le type de carcinome doivent guider les analyses. En l’absence d’orientation, l’analyse du gène TP53 et, pour les carcinomes du spectre élargi du syndrome hereditary non-polyposis colorectal cancer (HNPCC), la recherche de mutation des gènes MMR (mismatch repair) semble essentielle. En raison de la rareté de ces maladies et de l’absence de recommandations homogènes, les membres du comité tumeurs rares de la SFCE recommandent pour la prise en charge de ces AJA, une relecture histologique par un pathologiste habitué aux carcinomes de l’adulte, un double avis en oncologie pédiatrique et adulte, une analyse des référentiels adultes avec adaptation au caractère pédiatrique de la maladie, en particulier en termes de risque d’effets secondaires. Un recours à un avis national (par un membre du groupe FRACTURE) ou européen (groupe EXPERT) est parfois nécessaire dans les situations les plus complexes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Carcinomas are rare tumors of the adolescent–young adult (AYA) with a different spectrum from those of adults. The most common sites outside of the thyroid is the nasopharynx, salivary gland, colon-rectum and ovaries. If nasopharyngeal carcinoma or salivary gland tumors are good prognosis, others are more reserved prognosis, such as digestive carcinomas, gynecological or midline. The revelation modes are non-specific and depend on the location: mass, tumor syndrome, pain, impaired general condition. The unusual of pediatric carcinomas led to propose a systematic oncogenetic exploration. The medical history of the family, the symptoms and the type of the carcinoma should guide the analysis. In the absence of guidance, analysis of TP53 gene and, for carcinomas of the expanded spectrum of the hereditary non-polyposis colorectal cancer (HNPCC) syndrome, the search for mutation of MMR genes (mismatch repair) seems essential. Because of the rarity of these diseases and the absence of homogeneous recommendations, members of the rare tumors committee of the SFCE recommended for the management of these AJA, an histological review by a pathologist familiar with carcinomas of the adult, a double discussion between pediatric and adult oncologists, analysis of adult standards with adaptation to pediatric data, especially in terms of risk of side effects. An advice to a national opinion (by a member of FRACTURE group) or European (group EXPERT) is sometimes necessary in the most complex situations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Carcinome, Adolescent, Carcinome indifférencié du nasopharynx, Carcinome des glandes salivaires, Carcinome colorectal, Carcinome du sein

Keywords : Carcinoma, Adolescent, Undifferentiated carcinoma of the nasopharyngeal tract, Salivary gland carcinoma, Colorectal carcinoma, Breast cancer


Plan


© 2016  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 104 - N° 3

P. 267-280 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dépistage du cancer en France : 10 ans d’analyse des comportements par les enquêtes EDIFICE
  • François Eisinger, Xavier Pivot, Laurent Greillier, Sébastien Couraud, Alexis B. Cortot, Chantal Touboul, Christine Lhomel, Jean-Yves Blay, Jean-François Morère, Jérôme Viguier
| Article suivant Article suivant
  • Apport et défis des Big Data en cancérologie
  • Pierre Saintigny, Jean-Philippe Foy, Anthony Ferrari, Philippe Cassier, Alain Viari, Alain Puisieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.