Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les compétences de cognition sociale dans les différentes formes de sclérose en plaques - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.192 
Audrey Henry 1, , Ayman Tourbah 2, Marie-Pierre Chaunu 3, Nathalie Caucheteux 4, Serge Bakchine 2, Michèle Montreuil 5
1 Laboratoire cognition, santé et socialisation, URCA, Reims, France 
2 Service de neurologie, CHU de Reims, URCA, Reims cedex, France 
3 Service de neurologie, CHU de Reims, URCA, Reims, France 
4 Service de neurologie, CHU, Reims, France 
5 Laboratoire psychopathologie et neuropsychologie, université Paris 8, Saint-Denis, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Plusieurs études ont mis en évidence une altération de la cognition sociale dans la (SEP) mais aucune recherche n’a exploré ces compétences selon la forme de SEP.

Objectifs

L’objectif de cette recherche est d’évaluer les compétences de cognition sociale dans les différentes formes de SEP en lien avec les processus cognitifs et la thymie.

Patients et méthodes

Des épreuves de cognition sociale évaluant les capacités d’attribution de pensées à autrui et de reconnaissance des émotions faciales ont été administrées à 62 patients (31 présentant une forme rémittente, 16 une forme primaire progressive (PP) et 15 une forme secondairement progressive (SP)) et 33 participants sains appariés en âge et niveau d’études. Des mesures cognitives (fonctions exécutives, vitesse de traitement de l’information) ainsi que de la symptomatologie anxieuse et dépressive ont également été conduites.

Résultats

Les patients obtiennent des scores significativement inférieurs aux participants sains aux épreuves de théorie de l’esprit quelle que soit la forme de la maladie. Pour la reconnaissance des émotions faciales, les patients présentant une forme PP reconnaissent moins bien les émotions de peur et ceux présentant une forme SP les émotions de tristesse comparativement aux participants sains et ce de façon significative. Ces difficultés sont corrélées avec la vitesse de traitement et les fonctions exécutives.

Discussion

Ces résultats indiquent une altération des compétences de la cognition sociale dans les différentes formes de SEP avec une variabilité des difficultés dans les formes progressives pour la reconnaissance des émotions faciales. Cette variabilité pourrait être le reflet d’implication de réseaux cérébraux distincts. Ces difficultés semblent associées aux processus exécutifs. Aucun lien n’est observé avec le handicap ou la thymie.

Conclusion

Cette étude met en évidence l’importance de conduire d’autres recherches pour préciser les altérations de la cognition sociale au cours de la maladie et leur retentissement dans la vie quotidienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Reconnaissance des émotions, Théorie de l’esprit, Cognition sociale


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S113 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les souvenirs définissant le soi liés à la maladie et leur intégration au self dans la sclérose en plaques
  • Virginie Voltzenlogel, Alexandra Ernst, Jérôme De Seze, David Brassat, Lilianne Manning, Fabrice Berna
| Article suivant Article suivant
  • Le statut socio-économique influence le délai d’accès à un traitement de seconde ligne chez les patients atteints de récurrente-rémittente
  • Floriane Calocer, Olivier Dejardin, Karine Droulon, Guy Launoy, Gilles Defer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.