Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effet des interférons à long terme en conditions réelles d’utilisation sur la progression du handicap chez les patients atteints de rémittente : étude de 1308 patients, CHU de Rennes, France - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.199 
Mathilde Lefort 1, , Maéliss Goetz 2, Gilles Edan 1, Emmanuelle Leray 1
1 Neurosciences cliniques, CIC-P 1414, Rennes, France 
2 Métis, EHESP, Rennes, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Depuis 1996, les interférons (IFN) sont largement utilisés chez les patients atteints de (SEP) rémittente. Leur effet à long terme sur le handicap n’a pas systématiquement été retrouvé dans les études observationnelles.

Objectifs

Notre objectif était d’étudier l’effet des IFN sur la progression du handicap à long terme à partir d’une base de données de patients atteints de SEP rémittente à Rennes.

Patients et méthodes

Dans cette étude de cohorte rétrospective, les patients débutant un traitement par IFN entre 1996 et 2007 sont comparés à des patients jamais traités. Le temps d’atteinte d’un EDSS de 6 à partir de la date d’éligibilité à l’IFN a été étudiée dans une analyse « sous traitement » basée sur une régression de Cox avec le traitement dépendant du temps et pondérée sur un score de propension incluant le sexe, l’âge, la durée de la SEP et le taux annualisé de poussées.

Résultats

La durée moyenne de suivi était de 4,5±3,9 ans pour les patients traités et 3,4±4,7 ans pour le groupe contrôle. Les patients traités étaient plus jeunes (32,8±9,1 vs 34,0±9,8, p=0,02) mais l’utilisation du score de propension a permis de rendre les deux groupes comparables. Le nombre de patients atteignant un EDSS 6 était plus important dans le groupe traité (2,6 % vs 1,1 %, p=0,12) mais le modèle final a indiqué un bénéfice probable des IFN sur le temps d’atteinte d’un EDSS 6 (HR=0,58 [0,25–1,33]).

Discussion

Bien que non significatif, probablement lié à un manque de puissance, notre résultat est cohérent avec la plupart des études sur l’effet des IFN sur la progression du handicap. Les forces de notre étude sont l’évaluation de l’exposition grâce à l’ajustement du traitement dépendant du temps et la réduction du biais d’indication avec le score de propension. La limitation principale est le manque de paramètres IRM.

Conclusion

Notre étude tend à démontrer un effet bénéfique des traitements par IFN sur la progression du handicap et sera poursuivie par des analyses de sensibilité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Effet à long terme, Score de propension, Interféron


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S116-S117 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Données d’extension de l’étude TEMSO avec le tériflunomide : 10,5 ans de résultats cliniques
  • Christine Lebrun-Frénay, Mark S. Freedman, Aaron E. Miller, Giancarlo Comi, Ludwig Kappos, Jerry S. Wolinsky, pour le Groupe de l’étude TEMSO
| Article suivant Article suivant
  • Infections et infections sévères chez les patients atteints de sclérose en plaques récurrente ou primaire progressive traités par ocrelizumab. Résultats des études OPERA I, OPERA II et ORATORIO
  • Jérôme De Seze, Stephen L. Hauser, Ludwig Kappos, Peter Chin, Carrie Li, Nicole Mairon, Jerry S. Wolinsky

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.