Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cohorte dijonnaise des 50 premières scléroses en plaques progressives traitées par biotine - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.214 
Agnès Fromont , Gaelle Romain, Dominique Audry, Thibault Moreau
 Service de neurologie 2 « maladies inflammatoires du système nerveux et neurologie générale », CHU de Dijon, Dijon 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La vitamine biotine du métabolisme énergétique et de la synthèse des acides gras favoriserait la remyélinisation. Une étude montre que 15 % des Scléroses en plaques (SEP) progressives s’améliorent à 2 ans.

Objectifs

Étudier les caractéristiques initiales et suivre les 50 premiers patients SEP traités par biotine à Dijon (autorisation temporaire d’utilisation depuis juillet 2015 en France).Patients et Méthodes Les patients avec SEP progressive sous biotine, inclus dans la base EDMUS ont été étudiés. Le nombre de SEP d’emblée ou secondairement progressive, l’âge moyen à l’initiation de la biotine, le nombre de patients pour lesquels la biotine est utilisée en « add on therapy », le nombre d’effet indésirable, le Clinical Global Impression (CGI) Scale estimé par le patient et l’EDSS à l’instauration et à la date de dernière nouvelle ont été évalué.

Résultats

Trente sept patients avaient une SEP secondairement progressive (SP) et 11 d’emblée progressive (P). L’âge moyen au début de la SEP était de 30,3 et 43,4 ans respectivement. L’âge moyen à l’initiation de la biotine était de 54,3 ans avec un EDSS moyen de 7,3 pour les SEP SP ; 61,0 ans et 7,0 pour les SEP P. À 5 mois de traitement, le CGI moyen était de 4. Les résultats à 12 mois seront présentés.

Discussion

Le CGI, simple d’utilisation en routine, s’améliorait chez 18,7 % des patients mais cela pouvait être lié à un effet placebo. La stabilité de l’EDSS dans cette étude pouvait s’expliquer par la courte durée de l’étude. La tolérance de la biotine était bonne. Des interférences avec le dosage de la TSH passant par la biotine streptavidine ont été rapportées.

Conclusion

La biotine qui aurait des effets neuroprotecteurs est simple à donner aux SEP progressives sans effet secondaire significatif. Le suivi des patients de cette cohorte se poursuit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuroprotection, Biotine


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S123 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lésions dangeureuses ?
  • Marie Mongin, Fleur Cohen, Savine Vicart, Pauline Dodet, Damien Galanaud, Catherine Lubetzki, Elisabeth Maillart
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs associés à l’acceptance d’un traitement par interféron ?-1a intramusculaire chez des patients souffrants de sclérose en plaques : résultats de l’étude ADOPTE
  • Claude Mekies, Marc Coustans, Yann Bourhis, Sophie Bourée, Sandrine Nouet, Marc Debouverie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.