Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Docteur j’ai un problème… dysfonctions érectiles et SEP, à propos de 50 cas - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.217 
M’hamed Bensaadi 1, Feriel Kahlane 2, , Hichem Bouzenada 3
1 Neurologie, hôpital Militaire, Alger, Algérie 
2 Neurologie, hôpital central de l’armée, Alger, Algérie 
3 Neurologie, hôpital Ain Naadja, Alger, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La SEP est une affection démyélinisante du SNC, fréquente chez l’adulte jeune, altérant progressivement sa qualité de vie sexuelle avec retentissement psychologique important. Les troubles sexuels sont sous évalués et restent un sujet tabou dans notre société.

Objectifs

Faciliter la relation médecin-patient en lui permettant d’en parler aisément, démystifier ce trouble invalidant et évaluer le retentissement sur la vie de couple, apprécier la proportion des patients présentant une dysfonction érectile au cours de la SEP.

Patients et méthodes

C’est une étude rétrospective sur 6 ans concernant 50 cas de diagnostiqués au service de neurologie à l’hôpital militaire d’Alger. Les données ont été basées sur l’exploitation des archives d’hospitalisation grâce à des fiches préétablis incluant plusieurs paramètres : L’intervalle entre le Dc et l’apparition des 1er symptômes, L’association à des troubles sphinctériens, La charge lésionnelle à l’IRM médullaire, La forme évolutive de SEP, retentissement sur la vie de couple.

Résultats

L’étude a concerné 50 cas de, chez des hommes âgés de 20 à 49ans, Sur les 50 patient étudiés 16 patients ne présentaient pas de troubles génito-urinaire cependant sur les 34 restants => Le délai entre le Dc et l’apparition des symptômes était en moyenne de 3,2 ans, L’association dysfonction érectile et troubles urinaires était retrouvée dans 77 % des cas, Dans 86 % des cas une charge lésionnelle importante a été retrouvé à l’IRM médullaire, 32 % des cas sont des SEP secondairement progressive.

Discussion

Le sujet des DE dans notre société reste un sujet délicat que les patients n’abordent pas spontanément. À l’issue de notre étude => 52 % des patients présentaient des troubles érectiles, ce pourcentage est relativement bas en comparaison avec la littérature, ceci est du à une certaine pudeur relative à nos coutumes.

Conclusion

La base de la prise en charge des DE est avant tout l’information et la discussion, la sexologie étant un domaine inexistant dans notre pays, le neurologue devrait instaurer une relation de confiance avec son patient ce qui conduira à une prise en charge adaptée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sclérose en plaque, Dysfonctions érectiles, Impuissance


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S124-S125 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse de la connectivité structurelle cérébrale par la théorie des graphes : une nouvelle caractérisation des formes cliniques de sclérose en plaques
  • Françoise Durand-Dubief, Gabriel Kocevar, Claudio Stamile, Salem Hannoun, François Cotton, Dominique Sappey-Marinier
| Article suivant Article suivant
  • La myélite aiguë transverse longitudinalement étendue (MATLE) : étude d’une cohorte de 12 cas
  • Chaimaa Boukasri, Oussama Elalaoui, Yassine Mebrouk

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.