Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation de la plainte cognitive dans la maladie de Parkinson à l’aide d’échelles EVA - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.238 
Julia Dupouy 1, , Ory-Magne Fabienne 2, Mekies Claude 3, Rousseau Vanessa 4, Pierre Michèle 5, Jeremie Pariente 6, Christine Brefel-Courbon 4

Parkmip

1 CHU de Toulouse - Casselardit Ancely, Toulouse, France 
2 Neurologie b8, CHU de Toulouse - Casselardit Ancely, Toulouse, France 
3 Neurologie, clinique des cedres, Cornebarrieu, France 
4 Unité de pharmacologie, faculté paul sabatier, Toulouse, France 
5 Centre d’investigation clinique, CHU de Toulouse - Casselardit Ancely, Toulouse, France 
6 U825, inserm, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La plainte cognitive est un critère nécessaire pour le diagnostic de Mild Cognitive Impairment (MCI) dans la maladie de Parkinson (MP). Il n’existe cependant pas d’outil spécifique pour la recueillir.

Objectifs

L’objectif principal de cette étude est de comparer la plainte cognitive de patients parkinsoniens en début d’évolution versus volontaires sains, à l’aide d’un outil original type échelle visuelle analogique (EVA).

Patients et méthodes

Nous avons inclus de manière prospective 70 patients ayant une MP depuis moins de 5 ans. La plainte cognitive a été évaluée à deux reprises en utilisant 5 échelles EVA se rapportant aux domaines cognitifs suivants : mémoire, attention, fonctions exécutives, visuo-spatiales et langage. La plainte des volontaires sains étaient relevée à l’aide des mêmes échelles EVA. Les patients parkinsoniens ont également bénéficié d’un bilan neuropsychologique complet.

Résultats

La plainte cognitive est significativement plus élevée chez les patients parkinsoniens dans 3 domaines cognitifs : attention (2,1±2,2 vs 1,2±1,2 ; p<0,01), fonctions exécutives (1,7±1,9 vs 0,8±1,1 ; p<0,001), et langage (2,3±2,5 vs 1,0±1,3, p<0,001). Cette plainte est reproductible entre deux évaluations à un mois d’intervalle. En revanche, elle n’est pas corrélée aux résultats du bilan neuropsychologique.

Discussion

Quelques études chez des patients parkinsoniens plus évolués ont mis en évidence une relation entre plainte et performances cognitives objectives. Il est possible que l’altération cognitive présente au début de la MP, reflétée par la plainte des patients, soit minime et difficile à mettre en évidence avec les tests dont nous disposons qui sont peu sensibles.

Conclusion

La plainte cognitive apparaît précocement dans la MP dans 3 domaines (attention, fonctions exécutives, langage) et pourrait être évaluée par un outil regroupant 5 EVA.

Informations complémentaires

Les auteurs souhaitent remercier le laboratoire Novartis pour leur soutien financier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : EVA, MCI, Plainte cognitive


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S134 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude descriptive de la population parkinsonienne de la région Hauts-de-France : analyse épidémiologique et consommation de soins
  • Nicolas Carrière, David Verloop, Corine Dupont, Pierre Krystkowiak, Anne Blanchard
| Article suivant Article suivant
  • La duloxétine ne modifie pas le seuil nociceptif chez le Parkinsonien
  • Julia Dupouy, Ory-Magne Fabienne, Jean Pellaprat, Monique Galitsky, Estelle Dellapina, Angélique Gerdelat, Christine Brefel-Courbon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.