Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Augmentation de l’incidence du syndrome du canal carpien après stimulation cérébrale profonde pour une maladie de Parkinson - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.242 
Marine Loizon 1, , Chloé Laurencin 2, Christophe Vial 3, Teodor Danaila 2, Stéphane Thobois 2
1 Hôpital Pierre Wertheimer, Bron, France 
2 Neurologie, CHU de Lyon, hôpital Pierre Wertheimer, Lyon, France 
3 Electromyographie, hôpital Pierre Wertheimer, Bron, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Plusieurs cas de syndrome du canal carpien (SCC) ont été révélés dans les suites d’une stimulation cérébrale profonde (SCP) chez des patients atteints de la maladie de Parkinson (MP), à l’hopital neurologique de Lyon.

Objectifs

L’objectif de cette étude était d’évaluer l’incidence de la survenue d’un syndrome du canal carpien après stimulation cérébrale profonde pour une MP.

Patients et méthodes

Tous les patients ayant bénéficié d’une SCP pour une MP entre 2010 et 2014 à l’Hôpital Neurologique de Lyon ont été inclus. Les données recueillies à partir des dossiers médicaux et d’un questionnaire qui leur a été envoyé sont : les signes cliniques compatibles avec un SCC, leur délai de survenue après la SCP et les données électroneuromyographiques correspondantes. Un SCC était retenu si à la fois les critères cliniques et électroneuromyographiques étaient présents.

Résultats

Neuf patients sur les 115 inclus (7,8 %) ont présenté un syndrome du canal carpien dans les 2 ans suivant la SCP pour une MP. L’âge moyen était de 64 ans et le délai moyen de survenue des premiers symptômes après la SCP était de 9 mois. Trois de ces patients ont été opérés du SCC. Un seul avait un facteur de risque surajouté de SCC du fait d’une hypothyroïdie. Sur les 6 ayant une forme tremblante de MP, 4 avait un SCC de la main controlatérale au tremblement.

Discussion

C’est la première étude montrant une sur-représentation du SCC après SCP pour une MP. La MP est un facteur de risque de neuropathie périphérique, mais le fait que le SCC soit révélé après une SCP questionne. Le SCC peut être préexistant, et serait démasqué cliniquement seulement après la chirurgie du fait du soulagement des symptômes parkinsoniens plus invalidants.

Conclusion

Notre étude révèle l’existence d’une surreprésentation du SCC après une SCP pour une MP. Ces résultats doivent être confortés par une étude prospective, en recherchant préférentiellement un SCC infraclinique par l’ENMG avant la SCP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome du canal carpien, Stimulation cérébrale profonde, Parkinson (maladie de)


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S136 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Séquençage d’exomes et troubles du contrôle des impulsions dans la maladie de Parkinson
  • Sabine Prud’hon, Fabrice Danjou, Florence Cormier, Justine Guéguan, Bekadar Samir, Khadija Tahiri, Jean-Christophe Corvol
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation des effets à court terme et long terme d’un programme de rééducation multidisciplinaire collectif intensif sur 5 semaines chez des patients parkinsoniens suivi à Lyon
  • Pauline Roche, Teodor Danaila, Stéphane Thobois

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.