Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt de la scintigraphie myocardique au MIBG et du test à la clonidine pour distinguer la maladie de Parkinson de l’atrophie multi-systématisée à la phase précoce - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.249 
Cécilia Alves Do Rego 1, , Izzie Namer 2, Christophe Marcel 1, Ouhaid Lagha Boukbiza 1, Mathilde Renaud 1, Christine Tranchant 1, Mathieu Anheim 1
1 Neurologie, Les hôpitaux universitaires de Strasbourg, Strasbourg, France 
2 Médecine nucléaire, CHRU. hôpitaux universitaires Strasbourg, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Il est parfois difficile de différencier la maladie de Parkinson (MPI) de l’atrophie multi-systématisée (MSA) à un stade débutant.

Objectifs

La scintigraphie myocardique au MIBG et le test à la clonidine (CGH-test) peuvent aider au diagnostic mais leur efficacité n’a jamais été étudiée en cas de parkinsonisme débutant d’étiologie douteuse.

Patients et méthodes

Seuls les patients présentant un syndrome parkinsonien débutant d’étiologie douteuse ont été inclus dans l’étude et ont bénéficié d’une évaluation clinique permettant de suspecter un diagnostic clinique initial (DCI) selon les critères diagnostiques de MPI et de MSA. Les patients ont ensuite bénéficié d’une scintigraphie myocardique et d’un CGH-test puis d’un suivi clinique régulier jusqu’à ce que le diagnostic clinique final (DCF) ait pu être posé après au moins 5 ans d’évolution.

Résultats

Vingt- cinq patients inclus (DCI douteux : 15 MSA/10 MPI). Après 6 ans d’évolution, le DCF retenu était 11 MSA et 14 MPI. Le CGH-test et la scintigraphie avaient une sensibilité de 71 % et 93 % respectivement et tous deux une spécificité de 82 % pour le diagnostic de MPI. Les associations scintigraphie+hypotension orthostatique et scintigraphie+dopasensibilité >30 % augmentaient la sensibilité pour le diagnostic de MPI et étaient significativement supérieures au DCI (p=0,04 et p=0,005, respectivement).

Discussion

Les principaux biais de cette étude sont le faible effectif de patients (la MSA étant une pathologie rare) et l’absence de confirmation histologique. Nous avons tenté d’ajuster au mieux ce dernier biais par une moyenne de suivi de 6 ans et une durée d’évolution prolongée (11 ans pour les MPI et 8 ans pour les MSA).

Conclusion

Les associations scintigraphie+dopasensibilité et scintigraphie+hypotension orthostatique sont intéressantes pour distinguer la MPI de la MSA à un stade débutant en cas de diagnostic douteux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Scintigraphie myocardique au MIBG, Atrophie multi-systématisée, Maladie de Parkinson


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S139 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Formation et intégration de patients/aidants intervenants dans les programmes d’ETP dans la maladie de Parkinson
  • Sophie Aycaguer, Corinne Belmudes, Jean-Philippe Brandel, Christine Brefel-Courbon, Defebvre Luc, Gilles Fenelon
| Article suivant Article suivant
  • Signes non moteurs de la maladie de Parkinson et leur impact sur la qualité de vie : expérience du service de neurologie du CHU Mohammed VI de Marrakech
  • Hajar El Yachkouri, M. Chraa, N. Kissani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.