Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la stimulation magnétique transcrânienne sur les mouvements anormaux fonctionnels (psychogènes) : modulation corticale ou effet comportemental ? - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.265 
Béatrice Garcin 1, , Cecile Hubsch 2, Francine Mesrati 3, Iulia Iliescu 3, Thomas Mauras 4, Emmanuel Roze 2, Degos Bertrand 2
1 Frontlab, ICM institut du Cerveau et de la Moelle épinière, Paris, France 
2 Département de neurologie, groupe hospitalier universitaire Pitié-Salpêtrière, Paris, France 
3 Service de neurophysiologie, groupe hospitalier universitaire Pitié-Salpêtrière, Paris, France 
4 Service de psychiatrie, groupe hospitalier universitaire Pitié-Salpêtrière, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les mouvements anormaux (MA) fonctionnels sont fréquents, de mauvais pronostic, et il n’y a pas de consensus sur leur prise en charge. Des études suggèrent une efficacité de la Stimulation Magnétique Transcranienne (SMT) dont le mécanisme est débattu.

Objectifs

L’objectif de notre étude était de préciser si l’effet bénéfique de la SMT est la conséquence d’une modulation corticale, et/ou d’un effet cognitivo-comportemental. Nous avons comparé l’efficacité de la SMT et de la stimulation magnétique radiculaire (SMR).

Patients et méthodes

Trente-trois patients ont été inclus prospectivement (26F et 7H, âge médian 45 ans, durée médiane des symptômes 2,9 ans). Ils étaient randomisés dans le groupe 1 : SMR (50 stimuli 0,5 Hertz, 120 % seuil moteur) appliquée le premier jour et SMT (mêmes paramètres) le lendemain, ou dans le groupe 2 (ordre des stimulations inversé). La sévérité des MA était cotée en aveugle avant et après chaque session de stimulation magnétique.

Résultats

Les patients se présentaient avec un tremblement (40 %), une dystonie (33 %), un tremblement dystonique (12 %), ou autre présentation (15 %). Les patients des groupes 1 (n=16) et 2 (n=17) ne différaient pas en termes d’âge, sexe, durée des symptômes, présentation clinique et sévérité. L’amélioration médiane sur le score de MA était de 29,2 % après la première session, et 70 % après les 2 sessions. Il n’y avait pas de différence significative d’efficacité entre la SMT et la SMR.

Discussion

L’application d’une SM non corticale (SMR) est aussi efficace que la SMT. L’effet bénéfique de la SMT résulterait d’un effet cognitivo-comportemental lié à de la suggestion et/ou à un phénomène de réapprentissage moteur induit par le mouvement provoqué par la SM. De plus, nos résultats confirment que la SM répétée est un traitement efficace pour les MA fonctionnels chroniques et résistants.

Conclusion

La SMT est une option thérapeutique intéressante chez les patients ayant des MA fonctionnels. Nos résultats montrent que la SMT agirait par un mécanisme cognitivo-comportemental plutôt que par le biais d’une modulation corticale.

Informations complémentaires

Nous remercions tous les patients qui ont accepté de participer à ce protocole de recherche. Financements : Bourse FRM (FDM20130727265+FDM20150632801)

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Physiologie, Stimulation magnétique, Mouvements anormaux fonctionnels


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S145-S146 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Signes otologiques dans la migraine. Et si c’était musculaire ?
  • Gaelle Martiné, Gaelle Espagne-Dubreuilh, Marlène Amilhaud-Bordier, Laurent Magy, Danièle Ranoux
| Article suivant Article suivant
  • Les ataxies cérébelleuses sporadiques tardives : une étude prospective sur 80 patients et implications pour la pratique clinique
  • Odile Gebus, Solveig Montaut, Ben Monga, Izzie Namer, Andoni Echaniz-Laguna, Christine Tranchant, Mathieu Anheim

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.