Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome de la tour de Pise - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.277 
Mouna Aissi 1, , Imene Mahmoud 2, Mokni Narjes 1, Nizar Daoussi 3, Mouna Ben Djebara 4, Ayed Mahbouba Frih 1
1 Neurologie, CHU de fattouma bourguiba, Monastir, Tunisie 
2 Médecine interne-endocrinologie, CHU de Tahar Sfar Mahdia, Mahdia, Tunisie 
3 Neurologie, CHU de Fattouma Bourguiba, Monastir, Tunisie 
4 Service de neurologie, ur12sp21, CHU de Razi, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome de la tour de Pise (ou pleurothotonus) est une dystonie acquise, permanente et potentiellement réversible du tronc.

Observation

Il s’agit d’un enfant âgé de 16 ans épileptique depuis l’âge de 7 ans. Il était traité par Valproate de sodium dans le cadre d’épilepsie généralisée idiopathique, le patient a présenté une flexion involontaire du corps et de la tête d’un côté associée à une petite rotation du tronc si bien que le sujet semble « penché » sur le côté (droit ou gauche) comme la tour de Pise (video disponible). Le diagnostic de dystonie secondaire à la dépakine était suspecté.

Discussion

Ce syndrome décrit en 1972 serait dû, à un effet secondaire de certains médicaments. Une administration prolongée d’antipsychotiques peut induire cette dystonie. D’autres médications : les antiémétiques, l’acide valproïque ou les antipsychotiques atypiques ont été décrits. Le délai d’apparition est variable. L’évolution est souvent favorable après arrêt du traitement.

Conclusion

Ce syndrome mérite d’être connu des prescripteurs même s’il n’est pas décrit dans les essais thérapeutiques. Il semble en effet moins rare que ne le laisse penser le petit nombre de cas rapportés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pisa syndrome, Valproate, Dystonie


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S151 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité de la rTMS sur les tremblements psychogènes (TP) : étude pilote, randomisée en double aveugle
  • Simon Taïb, Fabienne Ory-Magne, Christine Brefel-Courbon, Christophe Arbus, Marion Simonetta-Moreau
| Article suivant Article suivant
  • Facteurs cliniques et radiologiques prédictifs de la survenue d’un Status Dystonicus
  • Elodie Nerrant, Victoria Gonzalez-Martinez, Philippe Coubes, Laura Cif

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.