Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Nocardiose chez un immunocompétent : d’une forme cutanée à une atteinte disséminée mortelle - 11/03/17

Doi : 10.1016/j.neurol.2017.01.305 
Louis Poncet Mégemont 1, , Natasha Grieve 2, Abdelkrim Kabchou 2, Mathilde Picard 3, Florence Gourdon 4, Marion Hermet 2
1 Neurologie, CHU de Gabriel-Montpied, Clermont-Ferrand, France 
2 Rhumatologie-médecine interne, centre hospitalier Jacques Lacarin, Vichy 
3 Laboratoire de biologie polyvalente, centre hospitalier Jacques Lacarin, Vichy 
4 Hygiène hospitalière-clin, centre hospitalier Jacques Lacarin, Vichy 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les nocardioses sont des infections rares, dues à une bactérie Gram-positif strictement aérobie qui agit surtout comme agent opportuniste chez les immunodéprimés. On décrit des atteintes cutanées, pulmonaires ou disséminées.

Observation

Un homme de 87 ans, aux antécédents d’hypertension artérielle et de bloc auriculo-ventriculaire appareillé, était admis pour abcès sous-cutanés profonds touchant l’abdomen, l’aisselle et la cuisse droite, et une modification comportementale non fébrile. Il avait reçu successivement avant son hospitalisation ceftriaxone, pristinamycine, puis ciprofloxacine, sans résultat. Les hémocultures et le drainage chirurgical des abcès étaient stériles. Le scanner thoraco abdomino pelvien était normal. La sérologie VIH était négative. On notait une anémie inflammatoire à 9,5g/dl, une hyperleucocytose à PNN à 20G/l et une CRP à 29mg/l. À J21 de l’apparition des premiers abcès, une ponction à l’aiguille ramenait du pus où Nocardia était mis en évidence, puis identifié par PCR ARN 16S comme Nocardia abscessus. L’IRM cérébrale révélait de multiples abcès cérébraux sus et sous tentoriels. Après l’échec d’une antibiothérapie initiale par 3200mg/j de Cotrimoxazole, le traitement était renforcé par 15mg/kg/j d’Amikacine, et 6000mg/j de Ceftriaxone. L’évolution était émaillée par des troubles de la vigilance et une crise convulsive partielle complexe. L’apparition d’une pancytopénie avec un myélogramme montrant un syndrome d’activation macrophagique conduisait au décès du patient.

Discussion

La nocardiose disséminée reste une maladie grave voire mortelle, y compris chez l’immunocompétent. Le pronostic est sombre en cas d’atteinte cérébrale, avec 50 % de décès. L’extrême rareté de cette infection entraîne souvent un retard diagnostique délétère. L’antibiothérapie n’étant pas codifiée, seules sont acquises la place prépondérante du Cotrimoxazole, et la nécessité d’un traitement prolongé (6–12 mois en moyenne).

Conclusion

Il faut savoir évoquer une nocardiose devant une dégradation cognitivo-comportementale associée à des abcès cutanés, même chez un patient immunocompétent, en échec d’une antibiothérapie ciblant les germes cutanés fréquents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Abcès cérébraux, Immunocompétent, Nocardiose


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 173 - N° S2

P. S162 - mars 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Myélite à CMV chez l’immunocompétent : cause rare de myélite infectieuse
  • Imene Mahmoud, Mouna Aissi, Narjes Mokni, Rim Masmoudi, Nizar Daoussi, Mahbouba Frih-Ayed
| Article suivant Article suivant
  • Accident vasculaire cérébral et peau, entre les deux le cœur balance : à propos d’un Complexe de Carney
  • Amel Daidi, Nassima Mezghiche, Habiba Louadfel, Sadek Khalef, Abdelkrim Saadi, Wahiba Amer El Khedoud, Myriem Abada-Bendib

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.